Christian TISSIER perfectionne les Aïkidokas guadeloupéens lors d’un stage à l’allure international

art martial
Christian Tissier
©Christian Tissier
Le plus chevronné des maîtres de cet Art Martial en Europe accomplit comme un sacerdoce en revenant en Guadeloupe chaque année. En cette fin de mois de janvier 2017, Christian TISSIER réunissait les adeptes locaux de l’Aïkido sur le tatami du Club Budokan au Raizet.
Un rendez-vous incontournable pour les adeptes de la discipline. On y reconnaissait tous les inconditionnels de la discipline dont le Président, à double casquette, Léo DANNY. La casquette de la Ligue de Guadeloupe et celle aussi du Gwadakido Club de Petit-Bourg.
Parmi la soixantaine de disciples attentifs à l’enseignement du maître, Elhaji Faye. Ce citoyen américain se «félicite de prendre part à ce stage de haut niveau, dans des conditions climatiques d’exception». Il a effectué le déplacement chez nous, alors même que Christian Tissier rentrait d’une animation de stage du pays de l’oncle Sam.
Christian Tissier mondialement réclamé
Il faut préciser que les qualités du Français sont universellement et unanimement reconnues. Les références sont solides. C’est le seul non japonais 8ème dan dans cette discipline exigeante. De plus il a été honoré de nombreuses distinctions de la Fédération Internationale sise au Japon. C’est donc tout naturellement qu’il est réclamé de par le monde pour promouvoir l’Aïkido et s’assurer de la bonne transmission technique et spirituelle de cette Art de combat qui n’évoque jamais d’affrontement entre adversaires mais de confrontation entre partenaires. D’ailleurs cette discipline qui promeut l’Art et la manière de se défendre ne se pratique jamais en compétition. C’est cette philosophie non belliqueuse que dispense Christian Tissier tout en transmettant l’excellence de sa technique.
Un expert en soutien d’un expert
Christian Tissier était assisté d’un autre expert de l’Art, en l’occurrence Patrick BENEZI 7ème dan d’Aïkido. Le premier a pu animer le stage du 23 au 26 janvier avant de passer le relais au deuxième les 27 et 28. Ils sont passés du Budokan au Raizet au Racing Club à Basse-Terre en transitant par le tatami du Complexe Sportif Gaël Monfils à Petit-Bourg. Patrick Bénezi sera de retour en Guadeloupe pour la suite du stage durant une semaine dès fin Avril et Christian Tissier en Janvier 2018.
 
VOIR 

©guadeloupe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live