guadeloupe
info locale

La chronique hebdomadaire de Franck Aristide

politique
Les Etats Généraux de l'Outremer Octobre 2009
Une chronique qui jette un pont entre les Etats Généraux de l'Outremer qui avaient suivi le mouvement du LKP et le débat national qui va être lancé en réponse au mouvement des "Gilets Jaunes"
Alors que la Guadeloupe s’apprête à commémorer les 10 ans de la mobilisation contre la vie chère, certains ont comparé le mouvement des gilets jaunes dans l’hexagone à celui du LKP chez nous…Et bien j’espère pour eux que le débat national qui s’ouvre pour répondre à leurs demandes, n’aura pas la même efficacité que les Etats Généraux des Outremers qui, en suivant les doléances de la société civile il y a 10 ans, étaient chargés de régler bien des maux de la société Guadeloupéenne notamment.
Elie Domota
Elie Domota refuse de participer aux Etats Généraux d'Octobre 2009

Je me suis replongé, non sans une certaine malice à vrai dire, dans les 137 décisions prises par le conseil interministériel des outremer, prises à l’époque notamment par l’actuel maire de Basse-Terre, alors ministre de l’outremer... Et bien c’est tout simplement édifiant ! 
Basse-Terre
Basse-Terre fait entendre sa différence au sein de la CAGSC
Je vous épargnerai la lecture des 137 actions qui devaient être mises en place. Mais quelques unes méritent tout de même que nous nous y arrêtions :
- renforcer la concurrence pour lutter contre les monopoles :10 ans plus tard le groupe Hayot a effectivement l’air de redouter les concurrents. 
- lutter contre la fracture numérique avec des offres internet attractives : 10 ans plus tard Orange, Digicel et SFR ont effectivement l’air d’être embarrassés par les tarifs de nos forfaits.
- permettre la diversification et le développement de filières agricoles puissantes : 10 ans plus tard effectivement, la canne et la banane ont l’air d’avoir peur des agrumes et du café.
- préserver les espaces naturels Outre-mer : une piste super motard dans la mangrove
- permettre le rayonnement d’une université internationale : oui ! c’est sûr ! 10 ans plus tard Fouillole et Schoelcher rayonnent et surtout rayonnent de bonheur avec un parfaite entente cordiale. 
- faire de la santé une priorité : 10 ans plus tard le Zéro chlordéconne dans l’alimentation et l’eau est passé partout.
- renforcer la capacité des maîtrises d’ouvrage des collectivité d’outremer : 10 ans plus tard, la SEMSAMAR, n’a effectivement pas été reprise en main par l’Etat…
Je m’arrêterai là au risque de devenir désagréable. Mais moi je me souviens d’une phrase de George Clémenceau qui disait :

si vous voulez enterrer une décision, crée une commission.

Au vu de l’expérience ultramarine, j’ai bien envie de dire : si vous voulez noyer le poisson, donnez lui la parole.

Ecoutez aussi : La version audio de la Chronique de Franck Aristide :

Franck Aristide Guadeloupe La 1ère
Franck Aristide Guadeloupe La 1ère

Franck Arisitide Guadeloupe La 1ère

 
Publicité