Circulation toujours compliquée en Basse-Terre et en Grande-Terre

social
Barrage enflammé sur le pont de La Lézarde, à Petit-Bourg - 29/11/2021
Barrage enflammé sur le pont de La Lézarde, à Petit-Bourg - 29/11/2021 ©Gessy Blanquet
Cela fait 15 jours qu'un vaste mouvement social sévit en Guadeloupe. La journée de ce lundi 29 novembre pourrait être décisive : le ministre des Outre-mer doit rencontrer les protagonistes de la grève. En attendant, les manifestants montrent leur détermination, en renforçant les barrages routiers.

Les personnes mobilisées, dans le cadre de la grève générale lancée à l'initiative du Collectif d'organisations en lutte contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire, ont fait en sorte de montrer leur détermination, de ce lundi 29 novembre 2021, alors que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, doit rencontrer les protagonistes de ce mouvement social, à la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre. Des nouveaux barrages ont été érigés, très tôt dans la matinée. La circulation est, donc, une fois de plus, particulièrement compliquée, Grande-Terre et en Basse-Terre.

Circulation routière toujours fortement entravée

Ce lundi matin, d'anciens barrages qui avaient été levés, les jours précédents, ont été remis en place, par les manifestants : c'est notamment le cas sur le pont de La Lézarde et sous le pont de Colin, à Petit-Bourg, où le feu a été mis et où la circulation est entravée dans les deux sens de circulation.
Un manifestant nous explique pourquoi il lui semble nécessaire de maintenir la pression :

Manifestant de Colin - 29/11/2021 ©Gessy Blanquet - Guadeloupe La 1ère
Manifestants à Colin, Petit-Bourg - 29/11/2021
Manifestants à Colin, Petit-Bourg - 29/11/2021 ©Gessy Blanquet

En Côte-sous-le-Vent, le barrage de Rivières-des-Pères, à Basse-Terre, a été érigé à nouveau, ainsi que plusieurs autres sur l'axe principal de la commune de Vieux-Habitants. Mais, très vite, les autorités ont repris possession de cette route et, vers 7h00, la circulation a été rendue possible, entre le chef-lieu et Bouillante.

Les points de blocages historiques sont toujours d'actualité : à Perrin/Les Abymes, à La Boucan/Sainte-Rose, à Four-à-Chaux et au rond-point de la Kassaverie à Capesterre-Belle-Eau, ou encore à à Marieulle/Morne-à-l'Eau. La section Bouliqui, aux Abymes, où un jeune avait reçu un éclat de bombe lacrymogène, la semaine dernière, reste aussi un point chaud de la mobilisation.

Ce matin, en revanche, la route nationale 4, entre Pointe-à-Pitre et Saint-François, était libre.

Bien sûr, on sait à quel point la situation peut vite évoluer, entre les opérations de levées de barrages et les réinstallations. Rendez-vous sur le site trafikera.fr pour une information, en temps réel.

Barrages routiers, à 9h00, ce 29/11/2021
Barrages routiers, à 9h00, ce 29/11/2021 ©trafikera.fr


Nuit calme dans l'agglomération pointoise

Le préfet de la Guadeloupe n'a pas prorogé le couvre-feu ; la mesure n'est donc plus en vigueur depuis 5h00, ce lundi matin.

Un couvre-feu qui semble avoir été respecté, dans l'agglomération pointoise qui, lord des nuits précédentes, avait été le théâtre d'exactions (pillages, dégradations, coups de feu, affrontements entre manifestants et force de l'ordre...).
Pour autant, une série de petits barrages a vu le jour, aux alentours de Pointe-à-Pitre.

Le territoire tourne toujours au ralenti

Les cours en présentiel sont toujours suspendus, au sein de écoles, collèges et lycées de la Guadeloupe dite "continentale".
Suite à son constat de l'amélioration des conditions de circulation, sur le réseau routier, hier, la rectrice a appelé les personnels et les collectivités à préparer la reprise, ce lundi matin, en vue du retour des élèves dès demain, mardi 30 novembre 2021.

Mais force est de constater que nombreux sont les usagers empêchés de vaquer à leurs occupations. C'est le cas de ceux qui souhaitent se rendre à l'aéroport, notamment.

Voyageur forcé de faire une partie de son trajet à pied, à Colin, Petit-Bourg - 29/11/2021
Voyageur forcé de faire une partie de son trajet à pied, à Colin, Petit-Bourg - 29/11/2021 ©Gessy Blanquet