Climat de fronde à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat

artisanat
Chambre de métiers de la Guadeloupe
Le président Gabriel Foy serait en délicatesse avec sa majorité. Elle lui reproche son mode de gestion unilatérale de l’institution. En quantre ans, la Chambre de Métiers a déjà vu passer quatre présidents à sa tête.
De  Franck Lasserre à Simon Vainqueur et de Simon Vainqueur à Gabriel Foy, ce ne sont pas moins de quatre présidents qui se sont succédés durant ces quatre dernières années à la tête de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat. Et ce n’est sans doute pas terminé.
Une  mandature minée par des guerres intestines. La chambre consulaire serait-elle frappée de malédiction ou est-elle  simplement devenue ingérable ? La question se pose vraiment. 
Elu  au bénéfice de l’âge il y a peine un an suite à la révocation de Simon Vainqueur par le préfet, Gabriel Foy connait à son tour  des contestations et il a du mal aujourd’hui à obtenir la majorité, tant au bureau qu'en assemblée générale. Le président se trouve ainsi dans l’impossibilité de faire tourner la maison.
Il lui est reproché de fonctionner seul, ou, tout au moins, de ne pas tenir compte des recommandations de ceux qui l’ont porté à la tête de l’institution.
Lasserre, Vainqueur et Chouan,  les ennemis d’hier se sont associés et se sont ligués contre lui afin de le débarquer.
Dans un courrier adressé au préfet signé de 13 autres élus, ils réclament la tenue d’une assemblée générale extraordinaire et l’organisation de nouvelles élections.
Franck  Lasserre le premier président de cette mandature dont l’élection a été invalidée, est à la manœuvre et apparait aujourd’hui comme le faiseur de roi. Il pourrait d'ailleurs bien installer un de ses proches dans le fauteuil.
Ceci en attendant le renouvellement normal de l’équipe dirigeante de la chambre fixé au mois d’octobre 2021