Les cliniques privées en attente face au nouveau gouvernement

santé
La Santé
Les patrons des cliniques privées réclament, de la part de l’Etat, des subventions équivalentes à celles accordées aux hôpitaux. Car ils estiment que les cliniques assurent elles aussi un service public.
Les professionnels des cliniques privées attendent beaucoup du nouveau gouvernement, et notamment de la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn. La Fédération de l’Hospitalisation Privée, qui dit avoir été malmenée dans le précédent quinquennat, demande un traitement d’équité et d’égalité avec le secteur public de la santé. Elle a publié 22 propositions en ce sens. Les patrons des cliniques privées, partant du principe qu’elles soignent les mêmes patients que les hôpitaux, estiment notamment que l’Etat devrait subventionner leurs investissements, voire leur fonctionnement, dans les mêmes conditions que celles dont bénéficie le secteur public.

ECOUTEZ : Steeve Prudent, Guadeloupe 1ère La Radio

Steeve Prudent financement cliniques privé&es



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live