Confinement : la téléconsultation pour ne pas être obligé de sortir visiter son médecin

coronavirus
Téléconsultation avec le Dr Socrier-chathuant
©Guadeloupe La 1ère
En ces temps de confinement et de risque de transmission du Covid-19, d'un individu à un autre, les patients peuvent téléconsulter un médecin, même s'il ne s'agit pas de leur médecin de famille habituel.
La téléconsultation n'est pas une nouveauté. En revanche, les conditions pour bénéficier d'une telle prise en charge ont été élargie ; la loi s'est adaptée aux actuelles conditions inédites de "guerre contre le coronavirus", via le décret du 9 mars 2020.

Elle est indiquée en cas d'urgence, si le médecin traitant est indisponible ou pour éviter la propagation du virus, qui pourrait être transmis du patient au médecin.

Nous vous proposons, ici, le texte du décret en téléchargement : Décret du 9 mars 2020 - téléconsultation


A qui s'adresse la téléconsultation, en pleine crise du coronavirus ?


Tout assuré social exposé au Covid-19, quel que soit son lieu de résidence, peut recourir à la téléconsultation. En temps normal, la décision de passer par cette option revenait au médecin traitant mais, depuis le décret du 9 mars dernier, la téléconsultation peut avoir lieu sans son accord.
Par ailleurs, tout médecin conventionné, quelle que soit sa spécialité, peut assurer cette prestation. Pour autant, il oeuvre dans le respect du parcours de soins du malade.
 

Comment bénéficier de la téléconsultation ?


Comme de coutume, il faut passer par la case "rendez-vous".
Un simple coup de téléphone, un texto ou un courriel peuvent suffire, en fonction des modalités mises en place par chaque cabinet.
Vous seront en principedemandés :
  • vos nom et prénom
  • votre date de naissance
  • une attestation la de carte vitale
  • un numéro de téléphone où vous joindre
Dès lors, le praticien reprend contact avec le patient, en lui envoyant le lien ou un code de connexion, vers un site Internet ou une application sécurisés, accessibles depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Des équipements qui doivent comprendre une webcam.
 

La prescription


Si la téléconsultation donne lieu à une prescription, d'une ordonnance de médicaments ou d'examens complémentaires, celle-ci peut être délivrée par voie postale ou par voie électronique.
Ce document, ainsi que le compte rendu de l'échange seront ajouter au "Dossier médical partagé" du patient, pour garantir le suivi de la prise en charge de celui-ci.
 

Le paiement


Le tarif d'une téléconsltation est identique à celui d'une consultation face-à-face. 
Plusieurs options de paiement existent : 
  • chèque envoyé par voie postale
  • virement bancaire
  • paiement en ligne
  • application du tiers payant
De tels soins sont pris en charge, par l'Assurance Maladie, dans les conditions habituelles.
 

Une question, une réponse


La télécommunication est l'objet d'une question de Bruno, du Moule, au Docteur Mehdi-Lionel SOCRIER-CHATHUANT, médecin généraliste, victimologue, expert judiciaire et spécialiste du sommeil.
 
A consulter, pour plus d'informations :
Le site ameli.fr