Le conflit social perdure au SIAEAG

social
SIAEAG
Toujours des perturbations dans la distribution de l’eau pour les communes desservies par le SIAEAG. Une grève est en cours au sein du syndicat d’adduction en eau de la Guadeloupe. La CGTG pourrait rejoindre l’UNSA dans cette mobilisation.
Le conflit qui affecte en ce moment le SIAEAG, le Syndicat intercommunal d’adduction en eau et d’assainissement de la Guadeloupe, s'enlise. Et les deux syndicats du SIAEAG, pourraient même faire une alliance face à la direction de l'établissement et aux executifs des deux Assemblées.  La CGTG affichait hier son intention de rallier l’UNSA dans le bras de fer lancé par l’union des syndicats autonome.
Hier, des discussions ont eu lieu entre les deux organisations. La CGTG a aussi entamé des négociations avec la direction du SIAEAG.
Dans le conflit qui a débuté lundi, il y a malgré tout quelques avancées. L’UNSA en appel au Préfet de région et aux signataires de l’accord de 2016 pour résoudre rapidement ce problème.

ECOUTEZ  : Steeve Courta, délégué Unsa Industrie du Siaeag.

Steeve Courta

Dans un communiqué, le président du SIAEAG, Laurent Bernier, indique que les discussions ont permis aussi de mettre en place un service minimum renforcé. Il y a des perturbations sur le réseau d’eau pour les communes de Goyave, le Gosier, Sainte-Anne, Saint-François, la Désirade, ou encore Capesterre-Belle-Eau et les Abymes, deux villes pours lesquelles le syndicat d’adduction distribue de l’eau. 
Les grévistes pour leur part ont annoncé ce matin que la distribution a été rétablie dans toutes les communes.