Consultation publique : quelle est votre vision de la santé, telle que vous souhaiteriez qu'elle soit prise en charge au sein du CHUG ?

hôpital
Projet médical 2021-2025 CHUG
Le CHUG invite les Guadeloupéens à partager leur vision et leurs idées, sur les grandes orientations et les stratégies médicales, au sein de l'établissement de santé. Vos commentaires et contributions sont les bienvenus, avant le 31 août, afin de peaufiner le projet médical 2021-2025.

Les Guadeloupéens sont appelés à être acteurs de leur santé, par le centre hospitalier universitaire (CHU) de la Guadeloupe.

Ainsi donc, la population peut exprimer sa vision des orientations médicales qui doivent être prises, à l'échelle du territoire ; cela, jusqu'au 31 août 2021.
L'objectif est de permettre une prise en charge exclusive, au sein du CHU de la Guadeloupe, qui répond aux besoins locaux, par exemple via l'ouverture de nouveaux services, une organisation repensée, ou encore des innovations.

L'établissement public de santé tiendra compte des contributions et commentaires, qu'ils émanent de médecins, de personnels soignants, d'anciens patients, de citoyens de la Guadeloupe ou de toute autre personne, dans l'élaboration de son projet médical 2021-2025, ou plutôt dans sa finalisation, avant adoption définitive, puisque le document est disponible et consultable en ligne, en cliquant ici.

Une telle consultation publique est inédite, en Guadeloupe.
La gouvernance du CHUG aspire à un "hôpital magnétique, attractif et aimant". 
D'où l'idée du directeur général, Gérard Cotellon, du président de la commission médicale d'établissement et chef du service d'urologie, le Professeur Pascal Blanchet et de la chef du service ORL, le professeur Suzy Duflo de renforcer la concertation, avec les usagers, les professionnels de santé, dans un soucis de transparence.

Le Projet médical d'un hôpital est le volet central du projet d’établissement, lequel est une obligation, régi par le code de la santé publique. Cette feuille de route pluriannuelle définit les orientations stratégiques et les ambitions médicales, pour une durée maximale de cinq ans. Elle est approuvée par le directoire, instance institutionnelle de l’établissement.

Le Professeur Pascal Blanchet, président de la commission médicale d'établissement du CHU de la Guadeloupe est venu expliquer cette initiative, sur le plateau du journal télévisé de Guadeloupe La 1ère, le mercredi 30 juin. Il est interrogé par Laetitia Broulhet :

©Rémy Senneville et Olivier Duflo - Guadeloupe La 1ère

Car en effet, il arrive que les patients soient envoyés vers d'autres établissements, hors de notre territoire, faute de réponse appropriée localement.
C'est le cas, notamment, de la prise en charge des patients victimes d'AVC (Accidents cardio-vasculaires) ; les cas les plus graves sont encore transférés en Martinique.
Eviter ce transfert offrirait plus de chances de rétablissement rapide, comme en témoigne ce reportage de Rémy Senneville et Olivier Duflo :

Et vous, en quoi pensez-vous que la prise en charge sanitaire des patients puisse être améliorée en Guadeloupe ? Partagez votre avis sur la plateforme mise en ligne par le CHU.