publicité

Corinne Joachim Sanon Symietz ou la passion du chocolat

Corinne Joachim Sanon Symietz a quitté les Etats-Unis, une position enviable, un salaire plus que confortable et décidé de retourner vivre en Haïti, son pays d'origine. Elle y a créé la première usine de chocolat de l'île. Son souhait le plus cher, participer au développement de son pays. 

  • Par Yasmina Yacou
  • Publié le
Toute jeune écolière, Corinne Joachim Sanon Symietz rêvait de changer son pays. Aujourd'hui, grâce à sa chocolaterie et son entreprise "Les Chocolateries Askanya", elle participe au développement économique d'Haïti. Une success story, un exemple pour l'île...

Des études avec un objectif en tête

Son bac en poche, la jeune femme part à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, pour étudier. Elle y effectue ses deux premières années d'études, puis intègre l'Université du Michigan, à Ann Harbor. Elle obtient son diplôme et devient ingénieur industriel. Elle entre alors dans le monde du travail et collabore avec de nombreuses entreprises pharmaceutiques, financières, de télécommunications, situées en Amérique du Nord, en Asie et dans la Caraïbe. 
Mais Corinne Joachim Sanon Symietz a encore soif de connaissance... Avec déjà une petite idée en tête. Elle postule et est acceptée dans la prestigieuse école de commerce de Wharton, en Pennsylvanie. Cette école, fondée par Benjamin Franklin est membre de l'Ivy League (universités américaines réputées, très sélectives, synonymes d'excellence). Elle y obtient une maîtrise en administration des affaires, en 2011. 
En 2015, elle décide donc de retourner "au pays". 

Le chocolat, une évidence

Elle retrouve sur place un ami d'enfance, Gentilé Sénat. Corinne s'associe avec lui, mais également avec son époux, Andréas Symietz. A trois, ils décident de choisir un secteur porteur. Le chocolat s'impose comme une évidence. Le cacao d'Haïti est mondialement reconnu. "Je voulais créer un produit dont les Haïtiens seraient fiers, que le monde entier pourrait goûter, découvrir. Un produit dont ils pourraient tomber amoureux" raconte Corinne Symietz à la communauté d'entrepreneurs "Secret Birds Caribbean".

© Facebook/Les Chocolateries Askanya
© Facebook/Les Chocolateries Askanya

Pour monter leur entreprise, ils font appel à l'expertise de chocolatiers de renom d'Europe, d'Amérique du Nord, du Sud, qui les aident à choisir l'équipement de l'usine. Experts qui forment également les équipes et leur permettent de développer différentes variétés de chocolat. Grâce à son partenariat avec la FECCANO, la Fédération des producteurs de cacao du Nord haïtien, Corinne Symietz obtient un cacao bio, base de tous ses chocolats. "Notre but est d'offrir un chocolat délicieux, de qualité, fabriqué uniquement avec du cacao haïtien" précise t-elle.

© Facebook/Les Chocolateries Askanya
© Facebook/Les Chocolateries Askanya


La première chocolaterie du pays

C'est ainsi que naissent Les Chocolateries Askanya... La première chocolaterie bean-to-bar du pays, de la fève à la tablette. Cela signifie que l'usine fabrique sa propre matière première. La plupart des artisans chocolatiers utilisent du chocolat de couverture qu'ils refondent. Cela leur évite les tracas de la torréfaction des fèves, du concassage, du vannage, du conchage, et du tempérage, les différentes étapes de la fabrication du chocolat. Il était important pour Corinne Joachim Sanon Symietz que tout soit produit et fabriqué en Haïti. 
Elle a donc choisi de baser la chocolaterie dans la ville de Ouanaminthe, au Nord-Est du pays, en raison de la proximité de nombreuses plantations de cacao. Haïti, compte plus de 3 000 producteurs de cacao. 

© Facebook/Les Chocolateries Askanya
© Facebook/Les Chocolateries Askanya

Une aubaine pour la région et la poursuite du projet de Corinne qui a toujours voulu participer au développement d'Haïti. Depuis son plus jeune âge, elle souhaite être actrice du changement et donner une image plus positive de l'île, avec un objectif ultime, créer du travail pour la population haïtienne. 
Grâce à cette nouvelle aventure, elle réalise son rêve en 2016. Askanya embauche aujourd'hui à temps plein, huit salariés, ainsi qu’une trentaine d'employés à temps partiel.

© Facebook/Les Chocolateries Askanya
© Facebook/Les Chocolateries Askanya


Une reconnaissance mondiale 

Les chocolats de Corinne Joachim Sanon Symietz sont disponibles dans 7 points de vente, dans l'Etat de New-York, mais également sur internet. 
Il y a quelques jours, la jeune femme représentait son pays au Salon du chocolat, à Paris. Lors de la cérémonie de remise des prix, les "International Cocoa Awards", la filiale de son entreprise, G&S Cacao, a été récompensée. Elle fait désormais partie des 50 meilleurs producteurs de cacao du monde. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play