Coronavirus : Le nombre de cas en Haïti suscite des interrogations

coronavirus
coronavirus haiti port au prince
Dans une rue de Port-Au-Prince ©Pierre Michel Jean / AFP
Haïti a enregistré son premier décès officiel dû au Covid-19, le 5 avril dernier. Selon les chiffres de Port-au-Prince, il y a pour l'instant, 25 personnes atteintes dans le pays. Mais, ces chiffres semblent masquer la réalité dans le pays.
La pandémie est déjà incontrôlable dans le pays. Et les mouvements de population, en provenance de la République dominicaine et des Etats-Unis risquent d'aggraver encore plus la situation. 
 

218 tests de dépistage réalisés

Il y a 10 ans, l'épidémie de cholera qui a ravagé Haïti, dans les mois qui ont suivi le tremblement de terre, a contaminé 800 000 personnes et fait 10 000 morts. 
10 ans plus tard, les éruptions sont plus sociales et politiques que sismiques, mais le pays est tout aussi désorganisé et la population toute aussi démunie. 
A commencer par l'accès à l'eau, pour se laver les mains, geste barrière indispensable face au Covid-19, comme au choléra. 
Le pays, ce jeudi 9 avril annoncé 25 cas confirmés. Or, seuls 218 tests ont été réalisés depuis la confirmation des deux premiers cas de coronavirus dans le pays, le 19 mars. Cette faible activité du laboratoire national et l'absence de toute information quant au mode de contamination des malades poussent la communauté médicale nationale à critiquer les autorités dans leur gestion de la crise sanitaire.
 

Les Haïtiens fuient leur voisin dominicain durement touché par le virus

Dans ce contexte tendu, la migration entre Haïti et la République dominicaine représente un risque sanitaire supplémentaire pour le pays. A l'est d'Hispaniola, la propagation du coronavirus, comme le nombre de victimes sont en forte hausse. Conséquence, de nombreux Haïtiens quittent la République dominicaine pour revenir dans leur pays d'origine, avec les risques de propagation qu'on imagine. 
Par ailleurs, malgré la situation de pandémie, le gouvernement américain poursuit les expulsions de détenus étrangers, singulièrement haïtiens, renvoyés des prisons américaines, vers leur pays d'origine. 
Là encore, le risque que certains d'entre eux soient infectés par le Covid-19 est élévé. La probabilité d'une accélération du nombre de contaminations, aussi. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live