Coronavirus : quand le danger vient de nos mains

coronavirus
Covid-19 : le danger, ce sont les mains.
©Nadine FADEL
Tous les objets peuvent être contaminés par le Covid-19, plus ou moins longtemps. Chez l'Homme, les portes d'entrée des virus et bactéries sont la bouche, le nez et les yeux. Or, on se touche le visage plusieurs centaines de fois par jour...

Une question, une réponse*


L'Internaute Dina, qui habite Grand-Camp, nous a envoyé sa question : "On parle beaucoup des mains… mais est-ce que nos chaussures aussi peuvent transporter le virus ?"
Certes, oui, lui répond le Docteur Cécile HERRMANN-STORCK, médecin virologue au CHU de la Guadeloupe. Mais le plus grand danger vient de nos mains : 

Le virus peut être présent sur tous objets et toutes surfaces


Tout au long de la journée, nous touchons des objets et matériaux potentiellement contaminés.
En effet, des études ont démontré que le coronavirus Covid-19 est capable de résister, sur différentes surfaces, durant plusieurs heures, voire plusieurs jours : 3 jours sur du plastique, 2 jours sur de l'acier, 24 heures sur du carton et 4 heures sur du cuivre, selon des scientifiques Américains.
 

Les mains : à garder propres et à surveiller !


Le visage est particulièrement vulnérable. La bouche, le nez et les yeux sont, chez l'Homme, les portes d'entrée des bactéries et virus, y compris du Covid-19.
Or, nous portons nos mains à notre visage, inconsciemment, plusieurs centaines de fois le visage : 250 fois en moyenne, selon certains spécialistes et jusqu'à 3 000 fois, pour d'autres, en fonction des individus.

Le calcul est vite fait : pour se prémunir du coronavirus, il faut d'une part veiller à garder les mains propres et, d'autre part, arrêter de se toucher le visage... autant que possible.
 
  • Se laver les mains régulièrement
Lorsque l'on est en extérieur un gel hydroalcoolique homologué s'avère très utile, pour se laver les mains aussi souvent que nécessaire.
Mais rien ne vaut le lavage avec de l'eau et du savon.
L'opération est vivement conseillée après avoir toussé ou éternué, après s'être mouché, après avoir touché quelque-chose de potentiellement souillé, avant et après manger, après un passage aux toilettes. 
 
  • Eviter de se toucher le visage
C'est peut-être le plus difficile, tant le geste est machinal.
Une poussière, une démangeaison, de la fatigue, une tension musculaire ou émotionnelle, un sujet qui prête à réflexion... et on porte ses doigts aux yeux, on se gratte le nez, on se ronge les ongles, on se frotte la joue ou le menton.

Pour arrêter, il faudrait prendre conscience de ces mouvements jusqu'ici incontrôlés. Une habitude à prendre, dans un premier temps, dans des laps de temps limités ; lors des courses par exemple.
Les experts qui se sont penchés sur cette question préconisent aussi d'avoir à portée de main des mouchoirs jetables, pour se gratter. Avoir un objet dans la main peut aussi aider à l'occuper.

Mais le changement de comportement ne se fera pas en un jour. Il est à inculquer aux enfants, dès leur plus jeune âge.
Eviter de se toucher le visage
* La rubrique "Covid-19 : une question, une réponse"
*Pour consulter les autres numéros de cette rubrique "Covid-19 : une question, une réponse", vous pouvez cliquer ici : la playlist Facebook "Covid-19 : 1Q1R".