Couvre-feu à 19h : un nouveau coup dur pour les artistes

culture
Stéphane Castry et Dominique Coco

Depuis samedi dernier, le couvre feu imposé par la Préfecture a été avancé à 19h et cela pour une durée de 3 semaines. Une restriction qui porte un coup d’arrêt à de nombreuses intitiatives comme celles des restaurants où certains artistes pouvaient se produire, en attendant mieux

Un énième coup dur pour une profession déjà à terre. Ce Couvre-feu déjà avancé, décrété par la Préfecture, a des conséquences économiques importantes pour les artistes notamment. Des artistes qui, depuis plus d'un an, n'ont de cesse de se réinventer.

Avec ce nouveau couvre-feu, c’est la question de la survie de ces artistes qui se pose désormais. Stéphane Castry est bassiste et habitué des scènes informelles mises en place depuis la crise dans différents restaurants de l'île. Il voit cette nouvelle mesure restrictive comme un coup dur pour la profession des artistes.

Stéphane Castry

Stéphane Castry

Un couvre-feu qui entraîne donc la fermeture des restaurants, privant ainsi les artistes de lieux d'expression, suppression des prestations et du même coup, des cachets. Pour les artistes, les trois semaines à venir vont être particulièrement difficiles.

Pour Dominique Coco artiste musicien, ce couvre-feu a été décidé sans prendre en compte, les efforts sanitaires faits par de nombreux restaurants et autres lieux, pour que survive la culture

Dominique Coco 

Dominique Coco 

Dominique Coco 

De nouvelle restrictions sanitaires qui plongent un peu plus les artistes dans la précarité. Reste à espérer que ces mesures drastiques permettront un recul réel de l'épidémie pour une reprise culturelle rapide.