Couvre-feu : les roulottes au ralenti

commerce
couvre-feu et roulottes
©B. Pansiot-Villon

D'habitude très fréquentées pour le week-end de Pâques, les roulottes du boulevard des Frites du Raizet, aux Abymes, sont très appréciées des chalands. Mais en ce samedi 3 avril, le couvre-feu a éloigné les clients.

Un week-end pascal sous couvre-feu. Un couvre-feu avancé depuis vendredi 2 avril. Interdiction de circuler entre 20 heures et 5 heures du matin sauf attestation. Alors au deuxième jour, la mesure est-elle respectée ? Pour le savoir, direction Le Raizet, aux Abymes, sur le boulevard des Frites, un lieu habituellement animé. 

A moins de trente minutes de la prise d'effet de ce couvre-feu, la rue était quasiment vide. Sur la vingtaine de snacks présents, seuls trois d'entre eux étaient ouverts vers 18 heures. Ici, habituellement et encore plus un samedi soir, ils sont plusieurs dizaines à vouloir profiter de la diversité culinaire présente dans ce lieu. Ce samedi soir, seule une poignée de clients s'étaient donnés rendez-vous.

Nadine, cliente

Les gérants des différents établissements ont confirmé comprendre et respecter les différentes mesures mises en place par la préfecture. Même s'ils déplorent un manque à gagner. En effet, c'est le soir que les gérants des roulottes font la majorité de leur chiffre d'affaire.   

Steve Tauliaut, gérant de la roulotte Ó2T

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live