Covid-19/ Les auto-tests antigéniques vendus en pharmacie : comment ça marche ?

coronavirus
Auto-tests antigéniques Covid-19
©Eddy Golabkan

Besoin de rendre visite rapidement à un proche potentiellement à risque, face à la Covid-19 ? Une solution vous est proposée, pour être rassuré : l'auto-test antigénique, vendu en pharmacie. Il permet de savoir si une personne asymptomatique a contracté le virus. Un procédé fiable à 80% environ.

Depuis le 12 avril dernier, les auto-tests antigéniques pour diagnostiquer la Covid-19 sont en vente en pharmacie. Ces dispositifs ont été mis en place pour dépister le virus chez les personnes de plus de 15 ans, qui n'ont pas été en contact avec des malades et qui n'ont pas de symptômes.
Faciles d'utilisation, ils permettent d'avoir un résultat au bout de 10 à 15 minutes.

Auto-test : mode d'emploi 

Karelle doit rendre visite à sa grand-mère, aujourd'hui. Mais, avant cela, elle tient à être sûre de ne pas être positive à la Covid-19, pour ne pas contaminer sa parente âgée et, donc, à risque.
Pour la jeune femme, la solution est toute trouvée : l’auto-test, vendu en pharmacie !

Ce procédé est un test antigénique facile à réaliser soi-même, à l'aide d'un bâtonnet que l'on s'introduit dans le nez, comme le démontre Karelle :

©Eddy Golabkan, Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère

 

Comme l'a fait Karelle, l'écouvillon doit être tourné plusieurs fois dans les deux fosses nasales.

On n'introduit pas l'écouvillon au niveau nasopharyngé. C'est vraiment au niveau nasal. Donc pas profondément.

Ingrid Lefort, Docteur en pharmacie

Mieux vaut préalablement se moucher, pour ne pas qu'il y ait de sécrétions.

Si le test est négatif, un seul trait apparait au niveau de la casette, comme ce que nous a montré Karelle, notre témoin.

Une fiabilité relative

Il y a une marge d'erreur, lorsque l'on utilise ce mode de diagnostic de la Covid-19.

Les auto-tests ont une sensibilité de 80%. 20% des cas seront donc des faux négatifs ; c'est à dire que dans 20% des cas, même si vous êtes malade, le résultat sera négatif (...).

Et, dans 1% des cas, il y aura des faux positifs ; c'est à dire que vous ne serez pas porteur de la maladie, mais le test indiquera que vous êtes positif. 

Ingrid Lefort, Docteur en pharmacie


Succès relatif

L’auto-test est donc une véritable alternative aux autres tests, antigénique et PCR, par sa simplicité d’utilisation et sa rapidité de résultat. Mais il peine à trouver son public, localement, depuis son déploiement.

Ingrid Lefort, docteur en pharmacie, évoque le profil des clients qui s'intéressent, au sein de son officine, ou sont visés par cette formule :

©Eddy Golabkan, Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère

Karelle, elle, n'y a vu que des avantages :

Parce qu'il y a la queue, si on veut aller dans les laboratoires. Il faut prendre rendez-vous. Doc, du coup, c'est assez difficile. Surtout si on a une visite à rendre, le week-end par exemple, où tout est fermé et on ne peut pas forcément faire le test PCR. Donc, c'est parfait !

Karelle Corneille, cliente

L'auto-test coûte six euros, soit 30 euros la boite de cinq.