Covid-19 : rebond épidémique enregistré en Guadeloupe

coronavirus
Point Covid du 09/03/2022
Point Covid du 09/03/2022, en présence de la directrice adjointe de l'ARS, Florelle Bradamantis et du préfet, Alexandre Rochatte. ©Priscilla Romain
1964 nouveaux cas, durant la semaine 9 et 1413 nouvelles contaminations en deux jours, en ce début de semaine 10 : sans conteste, les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 repartent à la hausse, en Guadeloupe. Les autorités locales appellent la population à la plus grande vigilance.

Comme tous les mercredis, ce 9 mars était le moment de faire le point sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19, en Guadeloupe.
Le préfet de région, Alexandre Rochatte et la directrice générale adjointe de l’Agence régionale de Santé (ARS), Florelle Bradamantis, étaient face à la presse.

Les nouvelles ne sont pas bonnes : il existe bel et bien un foyer de contamination, dans l'archipel. Les indicateurs repartent à la hausse.

La situation sanitaire 

Il faut vraiment que collectivement nous nous ressaisissions.

Florelle Bradamantis, directrice générale adjointe de l’ARS

Il appartient à chacun de tout mettre en oeuvre, pour éviter de s'exposer, ainsi que les siens, au coronavirus, alors que les indicateurs virologiques ont augmenté, durant la semaine 9, mais aussi davantage encore depuis le début de la semaine 10, a expliqué la directrice générale adjointe de l’ARS.

Voici les chiffres clé, qui sont régulièrement scrutés. Du 28 février au 6 mars 2022 :

  • Le nombre de nouveaux cas positifs est de 1964, en hausse de18% par rapport à la période antérieure (1668 cas) ;
  • Six patients sont décédés au Centre hospitalier universitaire (CHU) : il s’agissait de deux femmes et de quatre hommes, d'une moyenne d’âge de 83 ans ;
  • Le taux de positivité est de 10,8%, contre 8,4% en semaine 8 ;
  • Le taux d'incidence s'élève à 521,1 pour 100.000 habitants, au lieu des 442,6 de la semaine précédente ;
  • Un nouveau cluster a été déclaré, au sein d'un Etablissement d’hébergement de personne âgées dépendantes (EHPAD) ; ce qui porte à quatre le nombre de clusters suivis aujourd’hui en Guadeloupe, dont un en cours d’investigation et trois maîtrisés.
  • La pression hospitalière est relativement stable : il y a eu 49 nouveaux passages aux urgences et deux patients ont été admis en réanimation.

À ce jour, 71 patients Covid sont hospitalisés en médecine conventionnelle, 11 patients Covid sont hospitalisés en réanimation (8 au CHU et 3 au CHBT) et 214 se trouvent sous oxygène à leur domicile.

Le variant Omicron représente la totalité des tests positifs.

Les données relevées en ce début de semaine 10 témoignent de la reprise de la circulation virale et des contaminations.
En effet, les lundi 7 et mardi 8 mars, 1413 nouvelles contaminations ont été enregistrées, ce qui porte à 19,2% le taux de positivité, pour ces 2 premières journées. Sur les périodes équivalentes des semaines 8 et 9, nous avions respectivement 426 et 635 nouveaux cas. 

Maintien des mesures de freinage de l'épidémie en Guadeloupe

Le préfet a décidé, après concertation avec les acteurs du Comité des élus, que maintenir l'ensemble des mesures de restrictions visant à freiner la progression du virus. "A minima pendant une semaine", a précisé Alexandre Rochatte.
Objectif : mesurer l'impact de la période carnavalesque et de la rentrée scolaire.

Les indicateurs de sortie des jours gras sont surveillés de très près, pour anticiper la mise en place de mesures de freinage proportionnées, comme cela avait été indiqué dans le bulletin sanitaire du 4 mars.

Communiqué de la Préfecture et de l'ARS

Le port du masque et le respect de l'ensemble des gestes barrières doivent rester une priorité, a rappelé le représentant local de l'Etat.
Les jauges actuelles, au sein des établissements recevant du public, restent d'actualité.
Le couvre-feu de 23h00 à 5h00 est également maintenu. La dérogation accordée aux discothèques reste malgré tout en vigueur ; les professionnels concernés craignaient son abrogation et il n'en sera rien, pour le moment.

L’obligation vaccinale des professionnels de santé reste maintenue, car il s’agit d’un enjeu de santé publique, qui va au-delà du pic épidémique que nous avons connu.
Cette obligation doit protéger durablement les personnes les plus fragiles, prises en charge dans nos établissements de santé et médicosociaux.

Communiqué de la Préfecture et de l'ARS

En revanche, le pass vaccinal ne sera pas appliqué, en Guadeloupe, dans la mesure où cette mesure va être suspendue dans l'Hexagone. 

Le recours aux tests (toujours gratuits localement) est vivement encouragé.

Levée des mesures sanitaires dans les îles du Nord

Du fait de la forte amélioration de la situation sanitaire, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin, le préfet Serge Gouteyron a annoncé, par communiqué, la levée de l’ensemble des mesures sanitaires relatives à la lutte contre la propagation de la Covid-19. Le représentant local de l'Etat a en particulier annoncé le retour au droit commun, concernant les horaires des bars et des restaurants ; ce, dès demain, jeudi 10 mars 2022, à partir de 18h00.

La seule restriction restante, dans ces collectivités, est le maintien de la présentation du pass vaccinal, pour accéder aux discothèques, jusqu’au 14 mars 2022 ; idem pour l’accès à l’EPHAD et à l’hôpital.

Concernant les modalités d’entrée au SXM Festival, du 9 au 13 mars 2022, en collaboration avec les organisateurs de l’événement, un pass sanitaire (preuve de vaccination ou de test négatif) sera demandé à l’ensemble des participants. Si besoin, des tests pourront être réalisés sur place, à l’entrée du site.

A (re)voir l'intégralité de la conférence de presse

A consulter aussi, le communiqué conjoint de la préfecture et de l'ARS de la Guadeloupe :

Point de situation Covid-19 en Guadeloupe - semaine du 28 février au 6 mars 2022 (semaine 9).