COVID-19 : seuil d'alerte franchi en Guadeloupe, avec les 325 nouveaux cas recensés, en 7 jours.

coronavirus
Valérie Denux, point-presse Covid du 21/08/2020
Valérie Denux, directrice de l'ARS Guadeloupe - point-presse Covid du 21/08/2020 ©Alexandre Houda
Le seuil d'alerte est franchi, en Guadeloupe : 325 nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués, sur les 3600 tests réalisés, ces 7 derniers jours. La préfecture renforce les dispositifs de lutte contre le virus et un Comité de suivi est programmé au 25 août.

Très forte augmentation du nombre de cas en une semaine

Valerie Denux, la directrice de l'Agence régionale de santé de Guadeloupe (ARS), s'est montrée très inquiète, ce vendredi après-midi, en conférence de presse ; une réunion où elle devait présenter les chiffres relatifs à l'épidémie de Covid-19, de la semaine.

Première mauvaise nouvelle : le seuil d'alerte est franchi, dans l'archipel. Ce seuil est fixé, au niveau national, à 50 cas de coronavirus avérés, pour 100.000 habitants.
La Guadeloupe est passée d'une faible vulnérabilité, à un niveau de vulnérabilité modéré, dans le classement de Santé publique France.
Le taux d’incidence est de 86,23, pour 100.000 habitants ; il a presque doublé par rapport à la semaine dernière.

Et, en effet, avec les 325 nouveaux patients diagnostiqués positifs, entre le samedi 15 et ce vendredi 21 août, le nombre de personnes touchées par la maladie est désormais de 771, depuis le début de l’épidémie.

3 600 tests ont été réalisés, en 7 jours, grâce à l'importante mobilisation du personnel soignant, mais aussi des administratifs, des techniciens de laboratoire et des médecins biologistes mobilisés pour tenir une cadence de tests importante. Campagne de dépistage, à l'initiative de la préfecture et de l'agence régionale de santé de Guadeloupe, qui va se poursuivre, les jours prochains à :
  • Saint Claude, le lundi 24 août
  • Petit-Bourg, le lundi 24 août
  • Bouillante, le mardi 25 août
  • Baillif, le mardi 25 août
  • Pointe-Noire, le mercredi 26 août
  • Lamentin, le mercredi 26 et le jeudi 27 août

Quant au taux d’hospitalisation, il est plutôt correct, en comparaison des chiffres de contamination, puisque seuls six patients sont pris en charge à l'hôpital, dont quatre qui sont issus de Saint-Martin.

Les 20/40 ans sont les plus touchés, en Guadeloupe et sont souvent asymptomatiques, lors des tests. C'est d'ailleurs le cas du préfet de la Région, qui a révélé être positif à la Covid-19, hier.
 

Les derniers clusters identifiés sont liés à des évènements familiaux et privés, ou ont pour cadre des locaux professionnels.

Préfecture et ARS


Seulement voilà : il appartient à chacun de préserver les personnes fragiles. Les séniors sont les personnes plus touchées, par les formes graves de la maladie.


Le point complet de situation est téléchargeable ici :

Pointe de situation Covid-19 - 21.08.2020


En cause : le non-respect des mesures sanitaires

Pour les services préfectoraux, les responsables de cette situation alarmante sont ceux qui ne respectent pas, à la lettre, les mesures barrière.

Le préfet a décidé de mobiliser tous les services de l’Etat, pour s’assurer du port du masque là où il est obligatoire et la distance de 1 m entre chaque personne, en tous lieux et toutes circonstances (article 1 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020).

Communiqué de la Préfecture


Point sur les arrêtés préfectoraux, imposant le port du masque

S'agissant du port du masque à l'extérieur, le préfet, en concertation avec les maires, a pris des arrêtés préfectoraux, pour imposer le port du masque dans certains lieux de fréquentation, dans les communes suivantes : Pointe-Noire, Les Abymes, Saint-Claude, Terre-de-Haut, Grand-Bourg, Capesterre de Marie-Galante, Saint-Louis, Saint-François, Bouillante, Capesterre Belle-Eau, La Désirade, Le Gosier, Le Moule, Basse-Terre, Pointe-à-Pitre, Deshaies, Sainte-Anne et Morne-à-l'Eau.

D'autres communes seront prochainement ajoutées à cette liste, puisque des périmètres de restriction y sont en cours de définition : c'est le cas de Sainte-Rose, Anse-Bertrand et Baie-Mahault. Les sites clés, où le masque sera imposé : les étals à poissons, les rues commerçantes, ou encore les marchés couverts.


Rassemblements fortement déconseillés

Les autorités conseillent fortement d’éviter les rassemblements de masse, qu’ils soient festifs ou culturels.

Communiqué de la préfecture

D'ailleurs, de nombreuses manifestations ont été ajournées par les organisateurs ou interdites par le préfet : sur les 36 déclarations reçues, 16 ont en effet été reportées ou annulées par les organisateurs et 1 a fait l'objet d’un arrêté d’interdiction.

Les sanctions aussi commencent à tomber : deux restaurants qui ne respectaient pas les règles, l'un du Gosier et l'autre de Terre-de-Haut, font l'objet de procédures de fermetures administratives.

Les activités religieuses également concernées :

Les autorités religieuses ont, par ailleurs, été invitées à envisager le report des rassemblements et réunions de masse et à veiller scrupuleusement au respect des gestes barrières (distance physique, port du masque,...) pour les événements qui seraient maintenues.

Communiqué de la préfecture


Quelles perspectives, à 10 jours de la rentrée scolaire ?

Lors d'une réunion, programmée le mardi 25 août, les autorités locales devront tirer les enseignements des mesures déjà prises, de la situation sanitaire et dresser des perspectives pour les semaines à venir.
Seront conviés à ce comité de suivi Covid-19 : la directrice de l'ARS, la rectrice de l'académie, les parlementaires et les présidents du conseil régional, du conseil départemental, des établissements publics
de coopération intercommunale (EPCI), de l'association des maires de Guadeloupe, ainsi que les maires de l'archipel.


Les mesures préfectorales contre le Coronavirus sont accessibles ici :

Mesures contre la Covid-19 - 21.08.2020