guadeloupe
info locale

Crash avion tourisme : les recherches reprennent avec l'aide de l'Ifremer

accidents
atalante ifremer
48h après le crash du Piper PA-28 à l'Est de la Dominique, avec 4 personnes à bord, le navire de recherches de l'Ifremer, l'Atalante s'est mis à disposition du CROSSAG pour tenter de localiser l'épave du F-OGKO.
Depuis ce dimanche soir 19 heures, d’importants moyens ont été engagés pour retrouver les 4 personnes à bord de l’aéronef Piper PA-28 qui s’est abîmé en mer au large de la Dominique. Suspendues hier soir, les recherches ont repris ce matin avec le concours du navire de recherches de l'Ifremer, l'Atalante. Il a répondu au message de détresse du CROSSAG. Il utilise ses moyens de détection sous-marine pour rechercher l'épave de l'aéronef. 

Le dispositif mis en place est conséquent avec l’engagement des hélicoptères de la sécurité civile de la Martinique, Dragon 972, et Alouette 3 de la Marine nationale, un patrouilleur de la police dominiquaise ainsi que la vedette SNSM de Point-à-Pitre qui sera relayé durant la matinée par celle des Saintes.

Seuls des effets personnels et des restes de l'avion ont été retrouvés


Lundi 17 février, au matin, les secours ont retrouvé en mer un sac à dos avec le passeport de deux des occupants et une sacoche vide portant l’indicatif radio de l’aéronef. Dans la journée, un nouveau sac comprenant le plan de vol de l’avion recherché a été découvert ainsi qu’un dossier de siège qui pourrait également appartenir à l’aéronef. Des pièces métalliques ont été récupérées par des pêcheurs sur zone. Elles ont été reconnues comme probable train d’atterrissage de l’avion recherché. 
 
Le CROSS AG continue d’envoyer des messages de détresse par VHF sur la zone afin de sensibiliser les navires qui traverseront la zone du crash.

Pour rappel, un couple de 55 ans, leur fils de 16 ans et un autre homme de 40 ans se trouvaient à bord de l'appareil.