Crise sociale : une situation économique compliquée pour les entreprises après 16 jours de conflits

social
GMA fermé
©Jean-Marie Mavounzy
L'activité économique est au plus bas. La production des entreprises est en baisse avec aussi des conséquences sur le chiffre d'affaire. Autre secteur qui a du mal dans la tempête : le tourisme. Réservations annulées, restauration en berne. Les professionnels voient rouge.

Autour de la Marina de Saint-François, beaucoup de rideaux sont baissés. Ici, la majorité des restaurants sont fermés. Pour certains, c'est le parcours du combattant pour venir travailler. Jean-Dominique vient de signer son premier contrat. Une première expérience professionnelle dont il attendait beaucoup. Aujourd'hui, il est inquiet.

Jean-Dominique Fulcher, serveur

©Guadeloupe

Pour les salariés, c'est le sentiment d'un vaste gâchis. La goutte de trop après la crise sanitaire. A moins d'un mois des fêtes de fin d'année, les jours à venir sont bien moroses.

Loïc Kervoën, directeur du Black Pearl

©Guadeloupe

Un constat partagé par les chefs d'entreprises, entre les livraisons qui n'arrivent pas ou qui ne peuvent pas s'effectuer, les trésoreries et les difficultés pour trouver du personnel qualifié, les gérants sont démunis face à cette nouvelle crise. L'incertitude est un sentiment partagé par l'ensemble de la profession qui manifeste des craintes pour la survie des entreprises et le maintien de l'emploi. 

Franck Desalme, directeur des Grands moulins des Antilles et président de l'Iguavie

©Guadeloupe

De son côté, l’Union des entreprises de Guadeloupe exprime (UDE) sa solidarité dans un communiqué, aux entreprises et aux salariés comme à la population durement affectés par les évènements actuels et appelle à la co-construction d’un projet commun.

Nous souhaitons poursuivre notre engagement dans la mise en place d’une véritable stratégie offensive pour l’emploi et la formation de notre jeunesse : des formations adaptées aux réels besoins et enjeux afin que chacun y trouve sa place.

Bruno Blandin, président de l’Union des Entreprises de Guadeloupe

 

Ce mois de décembre qui marque normalement le début de la haute saison commence bien mal. Si les fêtes de fin d'année ne sont pas à la hauteur de leurs espérences, beaucoup craignent de devoir prendre des décisions qui seront douloureuses pour tout le monde.