Début de l'évacuation de Saint-Vincent, en raison du risque d'explosion de La Soufrière

catastrophes naturelles
Risque d'explosion de la Soufrière de St-Vincent les Grenadines - 08/04/2021
L'explosion de la Soufrière de Saint-Vincent les Grenadines est jugée possible, ce jeudi 8 avril, par les autorités locales. ©Réseaux Sociaux

Le territoire de Saint-Vincent est en alerte rouge. L’éruption du volcan La Soufrière, situé dans le Nord de l’île, semble imminente. Le Gouvernement et la population se tiennent prêts et l’ordre d’évacuation a été donné, cet après-midi du 8 avril 2021.

Dans l'archipel de Saint-Vincent et les Grenadines, l'île principale est en alerte maximale. La tant redoutée explosion du volcan la Soufrière semble imminente. Les autorités locales ont lancé l'ordre d'évacuation des populations exposées, à 17h00, ce jeudi 8 avril 2021.

Des signes avant-coureurs

Cela faisait plusieurs semaines que le dôme du volcan gonflait et mobilisait l'attention des scientifiques. C'est d'ailleurs à la suite d’une note de ces observateurs experts, que l'alerte a été lancée, par le premier ministre de Saint-Vincent, Ralph Gonsalves.
Et elle est des plus alarmantes ! La Soufrière pourrait exploser d’ici quelques jours... voire quelques heures, selon la communication officielle. Et, on sait, dans nos territoires, à quel point ces phénomènes peuvent être imprévisibles.

L’augmentation du nombre de séismes laisse à penser que le magma tente de se frayer un chemin vers la surface.
Rien que durant la journée de mercredi, la terre a tremblé à 5 reprises, entre 03h00  et 10h00 du matin. Puis les tremblements de terre ont repris aux alentours de 14h00, en pleine conférence de presse, justement consacrée à cette situation de crise.

Mais il n’y a pas eu que les secousses, comme signes-indicateurs ! Il y a aussi eu, selon l’Observatoire volcanologique de l’île, des émissions continues et élevées de gaz (voir photo).

L'évacuation ordonnée

L’évacuation de la population vivant aux alentours a, donc, été décidée.
L’installation d’abris, en lieux sûrs, pour accueillir les près de 30.000 habitants concernés, issus des 15 communes concernées du Nord de Saint-Vincent, est en cours. Ils seront installés dans le Sud de l'île, où dans les territoires voisins.
Il est aussi question de l'arrivée imminente d'un navire de la compagnie de croisière Royal Caribbean, apte à évacuer jusqu'à 1.500 personnes dès ce soir. Pour bénéficier de cette solution, les personnes doivent avoir été vaccinées.

Par ailleurs, le gouvernement est en contact avec les Etats-Unis, Cuba, le Venezuela, la Barbade et Sainte-Lucie, en cas de besoin d'assistance.

Les supermarchés et les stations service ont rapidement été pris d’assaut, par les riverains qui craignent sans doute une crise économique consécutive à la catastrophe naturelle attendue.

Voici une vidéo de l'ambiance, sur place, où hommes, femmes et enfants sont désemparés, mais respectent la consigne d'évacuation dans le calme :

©Réseaux Sociaux