Démantèlement d’un vaste trafic de drogue qui passait par whatsapp

trafic de drogue
Trafic de drogue par internet
©Influenth

Plusieurs personnes ont été entendues et certaines convoquées devant la justice. C’est par l’application whatsapp que tout s’organisait. Dix personnes ont été entendues en garde à vue, six d'entre elles ont été convoquées devant la justice

Un groupe Whatsapp baptisé « skunk..shit le tout » qui pouvaient aller jusqu’à  170 participants lors des pics d’affluence. Il aurait permis de mettre en relation vendeurs de cannabis et clients.

Ce sont là les conséquence du Covid. Le confinement ayant entrainé la fermeture de certains points deal historiques, les trafiquants auraient trouvé des moyens détournés pour, malgré tout, réussir à se livrer à leur petit business. Une fois les rendez-vous fixés, les transactions elles se seraient déroulées principalement dans le quartier de la Cour Zamia à Pointe à Pitre. 

Ce sont les enquêteurs de Guadeloupe de l’OFAS Caraïbe qui ont levé le voile sur ce dossier. Ils avaient réussi en juin dernier à intégrer ce fameux groupe. S’en sont rapidement suivies des interpellations.

Réseaux et drogues
©La Meuse

Lors de son audition, le créateur du groupe aurait expliqué avoir voulu mettre en relation vendeurs et acheteurs en échange d’une commission sur les transactions. Les autres mis en causes auraient reconnu avoir revendu des petites quantités d’herbes pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Les perquisitions, elles, ont permis de mettre la main sur un peu de drogue et de l’espèce..

Quant à l’exploitation des téléphones, elle a révélé l’existence d’autres groupes whatsapp actifs dont un susceptible d’être utilisé pour écouler des armes à feu.

Une enquête a été ouverte

Les Outre-mer en continu
Accéder au live