Dernière semaine du procès des meurtriers présumés de Dimitri Errin

justice
les Assises de GUADELOUPE
Le procès de la bande de jeunes guadeloupéens, qui a voulu se faire justice elle-même, en tuant Dimitri Errin, au Moule, en mars 2016, est dans sa dernière ligne droite. Ce lundi, c’est l’avocate générale qui va requérir.
Il revient, en effet, à l'avocate générale de la Cour d'Assises de Basse-Terre, de formuler son réquisitoire. Elle devrait demander des peines qui iront de cinq ans de prison, à la perpétuité, contre la bande elle-même.
Elle va dissocier chaque cas et dessiner chaque responsabilité puis, pendant deux jours, les avocats l’appuieront, quand il s’agira de la partie civile, ou défendront leurs clients avec acharnement, pour ce qui sera de la défense.
Ce long procès devrait se terminer mercredi ou jeudi. Car, en fait, c’est surtout le procès d’un assassin, honnête et serviable, Guy Georges De la Caze et un peu celui de la victime : un gamin dominicais, abandonné par sa mère aux institutions de la République, drogué et malfaisant, Dimitri Errin…

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère

Les Outre-mer en continu
Accéder au live