Des organisations syndicales, associatives et politiques lancent ce jeudi 9 septembre un mouvement de grève générale

social
Grèv an sektè a la santé
©L. Gaydu
Après huit samedis de mobilisations et de meetings dans toutes les communes de Guadeloupe, cette grève générale devrait particulièrement perturber les services de santé. L’UTAS-UGTG appelle l’ensemble des travailleurs à participer à ce mouvement social.

Cet appel à la grève générale est un mouvement qui ne se limite pas à réclamer le retrait définitif de l’obligation vaccinale et la détention d’un pass sanitaire à savoir la suppression des sanctions disciplinaires, des retenues de salaires, des suspensions des contrats de travail et des licenciements relatifs à la gestion de la crise sanitaire.


Il s’agit également d’exiger la mise à disposition des moyens matériels pour le secteur social, médico-social, de l’animation et de la petite enfance, un calendrier de travail pour la résorption des problèmes liés aux conditions de travail, la mise en place d’un système de santé de qualité pour accueillir et soigner les usagers dignement et efficacement sans oublier des mesures immédiates pour approvisionner les établissements en oxygène.

Des revendications au delà de la crise sanitaire

Au centre des revendications, il y a aussi un plan d’urgence pour l’eau, pour un accès permanent de tous à une eau potable, buvable, sans pesticide, sans chlordécone, à prix bas et unique, dans le cadre d’un véritable service public. 

Le dossier du chlordécone et la dépollution des sols, l’arrêt des licenciements abusifs,  l’abrogation des règles d’indemnisations du chômage, le remplacement systématique de tous les départs à la retraite, la transformation de tous les emplois précaires en emplois pérennes, un plan d’urgence pour la formation et l’embauche des jeunes de Guadeloupe, l’augmentation généralisée des salaires et des minimas sociaux, des allocations et des pensions de retraite, font parties de la plateforme.

Reportage de Gessy Blanquet et L. Gaydu
 

Au regard du contexte sanitaire, confinement et couvre-feu, reste à savoir quelle forme prendra cette grève générale et les secteurs d’activité qui seront impactés quand on sait qu’un grand nombre de salariés sont en télétravail.