Des rhums bercés par la mer quittent la Guadeloupe pour ...Concarneau.

agriculture
De Gallant
©E-M. Golabkan

C'est désormais, une activité économique qui s'installe. Le transport de rhum par une goelette. Le Gallant a ses clients. Deux distilleries de Guadeloupe en font partie. Et ce jeudi, le navire a embarqué ses derniers fûts avant d'appareiller vers la Caraïbes et revenir vers l'Europe

Après plus de 3 semaines de traversée transatlantique, et quelques escales, Le Gallant mouille de nouveau dans les eaux de la Guadeloupe…

Jean-François Lebleu Capitaine du Gallant et Cofondateur de la Blue Schooner Company

Ce jeudi matin, l’équipage avait donc pour mission d’embarquer 300 litres de Rhum blanc de la distillerie Reimonenq…  Une cuvée spéciale à 77,7 degrés qui sera brassé de longs mois par la houle…

Léopold REIMONEINQ – Propriétaire de la Distillerie Reimonenq

Ce rhum embarqué sur ce vieux navire donc,  bénéficiera ainsi d’un vieillissement dynamique avant sa mise en bouteille… Balloté par les flots et affiné en haute mer, il sera mise ensuite à disposition dans les meilleurs épiceries du pays…

Guillaume De Roany, embouteilleur Indépendant

Le Gallant lèvera l’ancre ensuite, en direction de la Colombie et du Mexique pour embarquer du café, du cacao et du mescal avant de rentrer en Bretagne via les Açores pour y charger du thé. Un périple en mer qui durera, pas moins de 6 mois…

DE GALLANT
©E-M. Golabkan

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live