Des souvenirs du lycée de Baimbridge d'aujourd'hui enterrés dans des capsules qui seront ouvertes en 2050

éducation
Capsule temporelle Lycée de Baimbridge
©Rémi Defrance

La tradition américaine de la capsule temporelle a été copiée par des lycéens de Baimbridge, ce jeudi. Ils ont enterré des objets, souvenirs, lettres et autres témoignages de leur promotion et de leur époque, au pied du nouveau bâtiment, pour que les générations futures les découvrent en 2050. 

Ce jeudi 3 juin 2021, les élèves de la terminale "Euro - section caribéenne" ont enterré, devant leur corps enseignant, le proviseur et leurs camarades, deux capsules temporelles.
L’objectif de cette initiative est de laisser une trace de l'époque actuelle, ainsi que des émotions ressenties, ces derniers mois.

Une idée venue des Etats-Unis

Tout part d’un constat fait par l'enseignante Véronique Valmorin : aux Etats-Unis, il y a, dans quasiment tous les lycées, des capsules temporelles. Elles sont fréquemment enterrées, par les promotions successives.

Quand la professeur d’anglais aborde l’idée avec ses élèves, c’est avec stupeur qu’elle comprend que ses élèves n'ont jamais entendu parler du concept. 

Ensemble, ils décident de faire de même, à proximité du nouveau bâtiment du lycée de Baimbridge.

Véronique Valmorin, professeur d'anglais, revient sur la genèse du projet :

Une commémoration à l'américaine me plaisait (...).

Là, en fait, ce qu'ils ont enterré, c'est aussi tout le négatif. C'était symbolique. C'était tourner une page sur ce qui nous était arrivé, aussi.

Laisser une trace, pour les générations futures, mais tourner une page sur tout ce qui était négatif.

Véronique Valmorin, professeur d'anglais

©Marcus Bellonne et Rémi Defrance - Guadeloupe La 1ère


Des souvenirs destinés aux générations futures

Le projet a débuté deux ans auparavant. Il a survécu au Covid et aux pauses successives au cours des dernières années lycées.

C’est avec beaucoup d'émotion que les lycéens ont, aujourd’hui, mis sous terre une partie de leur vie.

Capsule temporelle Lycée de Baimbridge
©Marcus Bellonne
Capsule temporelle Lycée de Baimbridge
©Rémi Defrance
Capsule temporelle Lycée de Baimbridge
©Rémi Defrance


L’occasion, pour ces élèves, de se remémorer l'ancienne infrastructure, de marquer l'histoire et de "mettre en boîte" des souvenirs, positifs et négatifs, comme un masque chirurgical.

Pour Coraline Mathouraparsad, élève en terminale générale Euro Anglais, qui dévoile en partie ce que contient la capsule, ce moment était important, pour elle et pour tous ces camarades :

Voir ce projet se réaliser aujourd'hui, c'est très touchant. D'ailleurs, nous sommes en terminale, cela nous permet de laisser une trace.

Coraline Mathouraparsad, élève en terminale générale Euro Anglais

©Marcus Bellonne et Rémi Defrance - Guadeloupe La 1ère

En 2050, dans précisément 29 ans, les capsules seront ouvertes, offrant aux futurs élèves de Baimbridge, un voyage dans le temps.

Capsule temporelle Lycée de Baimbridge
©Rémi Defrance