publicité

Atmosphère de crise à la Désirade

L'île est complètement paralysée : plus aucune navette maritime pour assurer la desserte, un port bloqué par des sargasses et par un ensablement. A l'initiative des marins-pêcheurs une réunion de crise était organisé ce lundi matin

© O. Duflo
© O. Duflo
  • E. Stimpfling avec O. Duflo
  • Publié le , mis à jour le
La situation à la Désirade ne s'améliore pas, bien au contraire. Depuis samedi le bateau qui assure normalement la desserte de l'île est en panne. Aujourd'hui c'est toute l'île qui exprime sa souffrance parce que la question de la navette est loin d'être la seule à se poser pour les Désiradiens. 
Depuis quelques jours, ils assistent impuissants à l'envahissement du port par des sargasses dont la décomposition et l'odeur qui en émane, se font déjà sentir. Un port où la navigation est devenu presqu'impossible en raison d'un fond sablonneux au niveau du chenal d'entrée...
MOBILISATION DE LA DESIRADE
 
© O. Duflo
© O. Duflo
Le maire Jean-Claude Pioche explique pourquoi l'île est embourbée, puisqu'aux sargasses s'ajoutent l'ensablement du chenal d'entrée
JEAN CLAUDE PIOCHE MAIRE DE LA DESIRADE
Jean-Claude Pioche a interpellé le conseil départemental ;ce dernier est chargé de la gestion des ports de pêche de Guadeloupe. Josette Borel-Lincertin, la présidente était l'invitée de Politique 1ère ce lundi soir.
JOSETTE BOREL LINCERTIN PDT DU DEPARTEMENT
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play