Deux nouveaux foyers de contamination à la Covid-19 identifiés en milieu hospitalier

coronavirus
Gériatrie CHUG 2
©Ch. Théophile

Quinze jours après le service gériatrie, un nouveau cluster a été détecté au CHU. Au moins 5 cas sont recensés en neurologie. Des contaminations ont également été signalées à l'hôpital Maurice Selbonne, à Bouillante. 

Deux semaines après la découverte d’un cluster au service gériatrie du CHU, deux nouveaux foyers de contamination à la COVID-19 ont été identifiés, il y a quelques jours, en milieu hospitalier : l’un dans un autre service du centre hospitalier universitaire et le second à l’hôpital Maurice Selbonne à Bouillante.

Un foyer au service neurologie du CHU

Ces deux nouveaux foyers ont été détectés en milieu de semaine dernière, entre mercredi 20 janvier et jeudi 21.

Dans le cas du CHU, c’est le service de neurologie qui est concerné cette fois. Selon une source interne confirmée, au moins cinq patients hospitalisés dans cette unité ont été testés positifs au coronavirus. L’un d’eux présentait apparemment les symptômes de la maladie. Mais là où les choses se compliquent, c’est que certains de ces patients avaient eu le temps d’être transférés vers le site de Palais Royal aux Abymes, où est délocalisée une partie du service de neurologie du CHU. Un transfert effectué avant, bien sûr, la détection du cluster. Cela signifie que le virus s’est potentiellement étendu, sur ce site de Palais Royal. S’agissant du personnel, tous les agents ayant été en contact avec les patients concernés ont subi un test PCR. Et selon les premières analyses, trois soignants sont contaminés. Des investigations sont en cours pour déterminer l’origine précise du foyer.

Deux cas au centre hospitalier de Bouillante

L’autre établissement en alerte, c’est donc le Centre hospitalier Maurice Selbonne à Bouillante. Un patient, qui était en soins de suite au service de réadaptation, a été atteint par le COVID. Il a dû être transféré, jeudi, par le SAMU, vers un autre hôpital. Pas d’autre patient infecté a priori ; la prise en charge dans cette unité se faisant généralement en chambre individuelle. En revanche, parmi les soignants testés, deux ont reçu leur résultat pour l’instant ; et l’un d’entre eux est déclaré positif.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live