Deux tours de plus pour que les élus par erreur du premier tour de juin soient élus en novembre

politique
bureau de vote
©L. Gaydu
Ils avaient bénéficié d'une erreur pour entrer au Conseil Départemental. Elections annulées par la justice, il leur a donc fallu deux autres tours pour être légalement élus. L'abstention a été l'acteur principal de ces élections traduisant le désaveu ou l'indifférence des électeurs pour ce scrutin

Malgré une double campagne et même une présence provisoire mais active au conseil départemental pour les élus par erreur de juin, rien n'y a fait et l'abstention a été jusqu'au bout leur principal adversaire. Le second tour de ces élctions cantonales partielles n'a pas changé la donne.
Tout au plus, il a permis d'officialiser la victoire dans chacun des cantons des binomes qui avaient été proclamés vainqueurs après le 1er tour du mois de juin. 
De fait, aux Abymes où la participation était de 22,20%, c'est Francesca Faithful et Rosan Rauzduel qui, avec 60,97% des suffrages exprimés, l'emportent face à Fred Deshaies et Chantal Lérus qui n'atteignent que 39,07%. Une victoire qui confirme l'ancrage de la FRAPP, le mouvement du maire Eric Jalton, dans ce canton. 
Rosan Rauzduel 

©Guadeloupe

Cette élection souligne aussi le désaveu des votants pour le choix fait par Chantal Lérus de quitter le navire de la FRAPP pour voguer avec l'équipage du GUSR. Mais pour la candidate, il s'agit bien plutôt de la conquête de son affranchissement politique
Chantal Lérus

Chantal Lérus

Dépouillement 07.11.2021
©B. Pansiot-Villon

A Baie-Mahault et Petit Bourg où la participation était moins importante qu'aux Abymes (12,74% pour Baie-Mahault 1 et 15,53% pour Baie-Mahault 2), c'est une victoire sans grande surprise dans le canton de Baie-Mahault 1 où Hélène Polifonte et son binôme Michel Mado, étaient seuls depuis la première élection, à se présenter devant le suffrage des électeurs. Les 1650 suffrages exprimés auront été pour eux.Tout au plus, la maire de Baie-Mahault pourra-t-elle s'interroger sur les électeurs qui, depuis le précédent tour, se sont déplacés pour glisser un bulletin blanc ou nul dans l'enveloppe. Une centaine au premier tour, 174 au second tour.
Hélène Polifonte et Michel Mado
 

©Guadeloupe

Enfin, dans le canton Baie-Mahault 2 qui associe une partie de Petit Bourg à l'autre partie de Baie-Mahault, Guy Losbar est assuré de retrouver son siège de président de l'Assemblée Départementale après l'élection du binôme qu'il forme avec Sabrina Roger. Avec 1943 voix (78,03%), ils devancent très largement leurs concurrents Pascal Delver et Ingrid Manne qui ont obtenu 547 voix (21,97%). La participation dans ce canton s'élevait à 15,53%.
Guy Losbar

©Guadeloupe
Victoire Losbar aux cantonales
©L. Baptiste-Salomon

Dès jeudi se tiendra l’élection du président la collectivité départementale.  Jean-Philippe Courtois qui avait assuré l’intérim après l’annulation du premier tour qui s’était déroulé en juin, s’apprête donc, tout simplement, à redonner son fauteuil à Guy Losbar.

Jean-Philippe Courtois, président du Conseil Départemental

©Guadeloupe

Voir l'ensemble des résultats : 

Ensemble des résultats des trois cantons

Pour la Fédération Guadeloupéenne du Parti Socialiste :

Cette crise aiguë de la représentation doit surtout inviter les exécutifs en responsabilité et leurs majorités à avoir conscience qu’ils ne peuvent tirer de la séquence électorale ouverte en juin dernier ni approbation des politiques qu’ils conduisent, ni chèque en blanc pour l’avenir.

 

Ce lundi, Guy Losbar sera l'invité de Politique 1ère sur Guadeloupe La 1ère La radio à partir de 18h30