Deuxième journée du procès du capitaine Dobritz

justice
cour d'assises ... Affaire dobritz
©L. Gaydu

Après les auditions de la première journée du procès, l'hypothèse d'un tir en état de légitime défense s'est accentuée. Et pour cette deuxième journée, le Capitaine Dobritz est à la barre.

Hier, au cours de la première journée d’audience, le témoignage d’un de ses collègues présent le soir de ce contrôle routier mortel, a semé le trouble et a peut-être permis d’envisager l’éventualité d’une situation de légitime violence. Le gendarme est en effet poursuivi pour avoir tiré à plusieurs reprises sur un automobiliste dans la région de Dalciat entre le Lamentin et Baie Mahault.

Ce lundi, après le rappel des faits, les magistrats ont procédé durant l'après-midi à l'audition des principaux témoins, au nombre desquels, l'un des collègues du capitaine Dobritz qui se trouvait avec lui sur l'opération en question. Un témoignage qui pourrait faire balancer le cours de ce procès Jusque là, les éléments de l'affaire incitaient à s'interroger sur la personnalité du Capitaine Dobritz qui ne cadrait pas avec les faits qui lui sont reprochés.

Christelle Théophile Guadeloupe la 1ère, lundi soir aux Assises de Basse-Terre 

Après une longue soirée d'audition, ce mardi, les jurés de la Cour d'Assises de la Guadeloupe entendent les experts de l'affaire. Une procédure qui est loin d'être simple puisque certains ne sont plus en Guadeloupe et leur audition se fait par visio-conférence.

Christelle Theophile, ce mardi matin aux Assises de Basse-Terre

Et cet après midi, ce sera donc au tour du principal accusé de donner sa propre version des faits.

 

VOIR AUSSI : Un gendarme devant les assises de la Guadeloupe

Les Outre-mer en continu
Accéder au live