Le diocèse de Guadeloupe s'organise pour faire face au Coronavirus

coronavirus
Evêché de Basse-Terre 1
L'anonnce par le Président de la République puis par le Premier Ministre des mesures mises en place pour contrer la progression du Coronavirus, a aussi des conséquences dans la pratique religieuse en Guadeloupe. L'évêque de Guadeloupe a publié ses préconisations pour le diocèse
Sa prise de position était attendue par les fidèles de toutes les paroisses de l'Archipel mais aussi de Saint Barthélemy et de Saint Martin. Il est vrai que la pratique de la foi suppose précisément des rassemblements de plus de cent personnes, chose proscrite par Edouard Philippe. Après l'allocution d'Emmanuel Macron hier, le Premier Ministre est intervenu à son tour pour porter cette précision.
D'elle découle donc le positionnement de l'Evêque. Il s'agit pour lui de trouver le moyen de péréniser le culte sans contrevenir aux directives du gouvernement. En substance, Jean-Yves Riocreux propose de ne pas supprimer les messes mais de limiter le nombre des participants en augmentant le nombre de messes dans chaque paroisse.

* Les messes en semaine avec nombre limité à 100 fidèles.
* Les messes dominicales comme d’habitude, mais avec un nombre limité également.
* Les chemins de croix en nombre limité.
* Il est demandé aux prêtres de multiplier le nombre de messes dominicales, dans les chapelles et les quartiers et d’éviter les concélébrations.

Par ailleurs, l'évêque de Guadeloupe recommande aux personnes âgées "d’éviter de participer aux célébrations" en leur suggérant de suivre par les médias les messes radio ou télé diffusées.

Pour voir l'ensemble du document de l'évêque de Guadeloupe :

Communiqué de l'évêque de Guadeloupe à propos du Coronavirus

Les Outre-mer en continu
Accéder au live