Epidémie de Covid-19 : la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont sur la bonne voie. Poursuivons nos efforts

coronavirus saint-martin
Point Covid du 10/09/2021
©Claudia Ledezert
Les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 sont toujours en baisse, tant en Guadeloupe que dans les îles du Nord. Les jours à venir seront déterminants, pour que les populations réussissent à faire reculer la Covid-19. Les mesures restent inchangées et l'après-confinement doit être préparé.

La diminution se poursuit, mais les indicateurs se maintiennent au-dessus des seuils de risque.

La pression hospitalière reste forte.

Communiqué Préfecture/ARS - 10/09/2021

La Guadeloupe est sur la bonne voie, pour faire reculer durablement l'épidémie de Covid-19. La population ne doit surtout pas relâcher ses efforts.

Vidéo de la conférence de presse

Comme chaque semaine, le point Covid, face à la presse, fait suite à la réunion du Comité de suivi, qui rassemble élus, socio-professionnels et autorités publiques de la Guadeloupe.
(Images ©Rémi Defrance)

 

La situation sanitaire 

Sur les quatre derniers jours, depuis le début de cette semaine 36, 565 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés en Guadeloupe. La baisse se poursuit mais le niveau reste très élevé.

28 décès supplémentaires sont à déplorer, depuis lundi. La personne décédée la plus jeune avait 35 ans et la plus âgée 90 ans. Aucune, selon l'ARS, n'était vaccinée.

Sur sept jours glissants, le taux de positivité est de 7,6% (au-dessus du seuil de vigilance, fixé à 5%) et le taux d'incidence s'élève à 250,2 pour 100.000 habitants (largement au-dessus du seuil d'alerte, fixé à 50/100.000).

Deux nouveaux clusters ont été enregistrés, depuis mardi dernier. Actuellement, 15 clusters sont en cours de suivi.

Le variant Delta reste toujours majoritaire.

Ce vendredi matin, à 11h, 50 personnes (dont 47 atteintes de la Covid-19) étaient prises en charge en réanimation aigue et 13 en soins continus.
238 patients sont actuellement hospitalisés sur les 366 lits ouverts dans les services de médecine du territoire.
48 patients Covid sont pris en charge en hospitalisations à domicile et 32 personnes post-Covid sont en soins de suite et réadaptation.

Pour ce qui est de la solidarité nationale, elle est toujours mise en oeuvre, puisque 183 nouveaux professionnels de santé sont arrivés, hier, le 9 septembre, pour renforcer les équipes soignantes de Guadeloupe et des îles du Nord.

Covid : point de situation du 10/09/2021


Les mesures en vigueur restent inchangées

Parce que la Guadeloupe est sur la bonne voie, alors que l'épidémie reste importante dans l'archipel, l'heure ne doit pas être au relâchement ; au contraire.
Le confinement reste donc en vigueur, pour le moment jusqu'à la date dite du 19 septembre 2021, afin que les courbes des indicateurs poursuivent leur décroissance.
La fin de cette mesure de freinage du virus interviendra sous conditions et par étapes, a expliqué le préfet, Alexandre Rochatte : il faudra au préalable que les taux d'incidence et de positivité passent en-dessous des seuils de vigilance, ou encore que la pression hospitalière diminue. A ce jour, l'accueil hospitalier est sollicité à 200% des capacités habituelles, au sein des établissements de santé de l'archipel.

Par ailleurs, le préfet entend prévoir, dès maintenant, les conditions de mise en oeuvre du pass sanitaire, pour l'accès aux lieux de culture (cinéma, salles d'expositions...), aux restaurants, aux parcs et zoo. L'objectif est de permettre la plus importante sécurisation possible des personnes, a argumenté le représentant local de l'Etat.

Parmi les priorités des autorités : il faut que les élèves de Guadeloupe retrouvent au plus vite des conditions normales de scolarité.

Enfin, dans l'optique d'une éventuelle cinquième vague d'épidémie, deux options s'offrent à la Guadeloupe, selon Alexandre Rochatte : rester confinée ou augmenter le taux de vaccination. Ce dernier a atteint 40% pour la 1ère injection chez les plus de 18 ans.

Timide recul de l'épidémie dans les îles du Nord 

Au regard des chiffres de l'épidémie de Covid-19 relevés entre le lundi 30 août au dimanche 5 septembre 2021 (semaine 35), on peut parler d'amélioration de la situation, à Saint-Martin ; le nombre de cas continue de baisser, mais la pression hospitalière reste à un niveau alarmant. Pour Saint-Barthélemy, le recul du virus se poursuit.

Aucun nouveau cluster n'a été enregistré dans ces collectivités territoriales.

  • Situation sanitaire à Saint-Martin

107 nouveaux cas de Covid-19 ont été dénombrés, durant la semaine 35, sur le territoire de Saint-Martin, contre 173 la semaine précédente. Une baisse qui doit être relativisée, dans la mesure où le nombre de tests réalisés à lui aussi fortement chuté ; il est passé de 2810 à 2417, entre les deux semaines écoulées.
Le variant Delta du virus circule toujours majoritairement.

Le Centre hospitalier "Louis-Constant Fleming" reste très fortement mobilisé dans la gestion de la crise. Au 10 septembre dernier, 17 patients confirmés COVID y étaient hospitalisés, dont un sous assistance respiratoire.
Durant la semaine 35, il y a eu une évacuation sanitaire, d’un patient confirmé COVID, depuis Saint-Martin vers le CHU de Guadeloupe.

Deux nouveaux décès de patients Saint-Martinois, survenus la semaine dernière, sont à déplorés.

Les indicateurs épidémiologiques montrent une certaine amélioration, mais ils restent élevés.
Le taux d’incidence se situe encore très largement au-dessus du seuil d’alerte, s’établissant à 302,1 pour 100.000 habitants, en semaine 35, contre 489,6 en semaine 34.
Le taux de positivité hebdomadaire est en diminution, passant sous le seuil de vigilance : 4,5% en semaine 35, contre 6,2% en semaine 34.

34,57% de la population de Saint-Martin a reçu au moins une dose de vaccin, contre la Covid-19.

Le Préfet a décidé de prolonger le couvre-feu, jusqu’au vendredi 17 septembre 2021. La situation semble s’améliorer, mais pour confirmer cette tendance, il est nécessaire de rester mobilisés, explique Serge Gouteyron.

  • Situation sanitaire à Saint-Barthélemy

Il y a eu 5 nouveaux cas, à Saint-Barthélemy, entre le lundi 30 août au dimanche 5 septembre ; c'est trois de moins que la semaine précédente.

Aucun patient confirmé COVID n’est hospitalisé, à ce jour, au centre hospitalier de Bruyn.

Les indicateurs épidémiologiques confirment l’amélioration engagée la semaine dernière :
Le taux d’incidence est en baisse ; il s’établit à 51,1 pour 100.000 habitants, contre 81,7 précédemment. 
Le taux de positivité est à un niveau très faible, cette semaine encore, en dessous du seuil de vigilance : à 0,4%.

62,84% de la population de Saint-Barthélemy a reçu au moins une dose de vaccin, depuis le lancement de la campagne en janvier dernier.

À compter du lundi 13 septembre 2021, le pass sanitaire sera déployé sur le territoire de Saint-Barthélemy, pour lutter contre les risques de circulation du virus et permettre l’allègement des contraintes de jauge fixant un nombre maximum de personnes accueillies dans certains lieux ou établissements.