Emission spéciale : Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-mer, invité des antennes d'Outre-mer La 1ère

gouvernement
Sébastien Lecornu invité spécial d'Outre-mer la 1ère
©Outre-mer La 1ère

Les antennes du Pôle Outre-mer de France télévisions vous proposent une émission spéciale, ce jeudi. Notre invité : le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, qui est revenu sur les grands dossiers qui concernent nos territoires pluriels, impactés par les crises sanitaires et économiques.

Emission spéciale multi-supports

Le Pôle Outre-mer de France Télévisions a programmé une émission spéciale, avec Sébastien Lecornu, ce jeudi 14 janvier 2021. Le ministre des Outre-mer répondait aux questions de Laurence Théatin. 
Pendant une heure, il est revenu sur la situation sanitaire et économique en Outre-mer.
Il a évoqué sa feuille de route, en matière de sécurité, d'emploi et de réformes, pour les territoires.
Enfin, il a abordé les questions environnementales et de développement durable, qui s'inscrivent dans la politique générale du gouvernement.

Le bilan d'étape du Ministre des Outre-mer

A la tête du ministère des Outre-mer depuis juillet 2020, Sébastien Lecornu s’est exprimé, ces derniers mois, dans les médias, sur différents dossiers d'actualité :

  • la gestion de la crise liée au coronavirus, en Guyane ;
  • le dramatique incendie du Maïdo, à la Réunion ;
  • les résultats du second référendum, en Nouvelle-Calédonie
  • et, dernièrement, pour rendre hommage aux forces de l’ordre et aux personnels soignants, aux Antilles ;
  • le dossier de l'eau, en Guadeloupe, est aussi parmi les dossiers importants, dont l'Etat est partie prenante.

Le direct


Que faut-il retenir ?


Démêlés judiciaires du Ministre

C'est par le biais des médias que Sébastien Lecornu dit avoir appris être visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier, pour soupçons de "prise illégale d'intérêts", alors qu'il était président du département de l'Eure.

Je l'ai appris dans le "Canard Enchaîné". Je l'ai appris mardi soir. J'étais président du département de l'Eure. Et les trois départements normands, l'Eure, la Seine Maritime et le Calvados, sont présents dans l'actionnariat d'une société d'autoroute qui s'appelle la SAPN. Et, donc, tous les présidents de départements, avant moi, pendant moi et après moi, de ses trois départements, siègent dans ce conseil d'administration. Donc, j'aime mieux vous dire que je suis assez tranquille, c'est le moins qu'on puisse dire... évidemment à la disposition de la justice pour répondre aux questions de droit, les questions juridiques qui pourraient être opposées.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer


La crise économique

Pour ce qui concerne la Guadeloupe, le ministre est revenu sur la pauvreté grandissante, dans la région, du fait du chômage, ou encore des petites retraites. Et puis la crise sanitaire est passée par là et a plombé une grande majorité des secteurs économiques.
Chez nous, comme ailleurs, en Outre-mer, le Ministre entend soutenir les entreprises, au cas par cas des secteurs impactés, le BTP en tête.
Mais le Plan de relance ne convainc pas, sur le terrain. Sa mise en oeuvre mérite d'être accélérée, selon les acteurs économiques.

Parfois, il a manqué de l'argent. Là, c'est pas vrai. On n'expliquera pas que c'est le gouvernement qui a recyclé des fonds anciens. En Guyane, par exemple, c'est pas vrai. C'est de l'argent en plus que les accords de Guyane (...).

Il y a 1,5 milliards d'euro, pour les Outre-mer. Il y a 700 millions d'euros qui ont déjà été mandatés.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer


Gestion de la crise sanitaire, après les fêtes et pendant le carnaval

Saint-Martin, Saint-Barthélemy et la Guyane font partie des territoires des Outre-mer, où la Covid-19 circule le plus.
Sébastien Lecornu confirme être attaché à une gestion différentiée de la crise du coronavirus, d'un territoire à l'autre des Outre-mer.
Les restrictions seront durcies, par exemple, en Guyane, où les chiffres des nouvelles contaminations sont alarmants. Le couvre-feu, sur place, sera renforcé le dimanche, au regard de la désobéissance observée, alors que les carnavaliers ont massivement défilé, le 10 janvier dernier, en dépis de l'interdiction.
Malgré l'annulation du carnaval, des groupes sont sortis également en Guadeloupe et en Martinique.

Ça va être compliqué d'en finir avec l'épidémie, si on n'a pas de capacité de résistance. (...) Pour le carnaval, j'appelle vraiment à la responsabilité. Ce n'est pas un problème entre les services de l'Etat, les préfets, les forces de l'ordre et les carnavaliers. Et ne mettons pas en danger notamment les plus anciens parmi nos concitoyens.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

 

L'Eau, un dossier primordial

Le dossier de l'eau, en Guadeloupe, a juste été évoqué, en conclusion, par le ministre des Outre-mer :

Le meilleur moyen de s'engager, c'est de faire bouger les lignes. On n'a pas parlé de l'eau, en Guadeloupe, par exemple. Mais ce sont des dossiers qui sont emblématiques, pour moi. Parce que j'ai commencé ce dossier comme secrétaire d'Etat à l'écologie, puis comme ministre en charge des collectivités locales et, maintenant, je le connais comme ministre des Outre-mer. Voilà un dossier qui m'a traversé dans mes trois responsabilités. Si à la fin du quinquennat, on a fait bouger les lignes, sur l'eau, en Guadeloupe, je serai fier d'avoir fait ce que j'ai fais.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer