publicité

E2C : La seconde fois sera la bonne....

Les écoles de la 2ème chance accueillent les jeunes adultes qui sortent du système scolaire sans diplôme, sans qualification. Il y a en 107 en France. 2 en Guadeloupe. Remplissent-elles bien leur rôle ? 

  • FJO avec P. Robert
  • Publié le
L’école de la deuxième chance de Guadeloupe va bientôt souffler sa 9ème bougie. Créée en décembre 2007, elle est implantée aujourd’hui sur deux sites, à Jarry Baie-Mahault et à Saint-Claude (et bientôt un troisième au Moule, avec une extension à Anse-Bertrand).
Partie intégrante d’un réseau national, ce dispositif a permis, chaque année, de remettre le pied à l’étrier à 500 à 600 jeunes, au départ sans emploi, sans qualification ou sans diplôme

ECOUTEZ L'entretien avec  : Alexandre Chéyère, le président du réseau des écoles de la 2ème chance

Alexandre Chéyère

 

Sur le même thème

  • éducation

    Le 26ème cru des lauréats de l'Excellence

    Le prix des  « Lauréats de l'Excellence » sera remis le mardi 10 juillet. Comme chaque année, depuis 26 ans, il honore les 15 bacheliers les plus méritants des séries S et STI2D de Guadeloupe ayant obtenu une mention « Très bien » ou « Bien ».

     

  • éducation

    Les conséquences d'Irma sur les résultats du bac à Saint Martin

    A peine 48% de reçus au premier tour dans la filière générale. Les résultats du bac n'ont jamais été aussi médiocres à Saint Martin. Probablement l’une des séquelles de l’ouragan IRMA et des difficultés d’organisation de cette année scolaire.

  • éducation

    Parcoursup : des grains de sables dans les rouages

    Le doute plane de nouveau au dessus de Parcoursup. L’histoire de la bachelière major de Polynésie, qui se plaignait que l’outre-mer soit « laissé de côté » par les grandes prépas après avoir été refusée dans tous les établissements parisiens où elle avait postulé, a relancé les débats

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play