Ecoles et collèges, retour en cours obligatoire à partir du 22 juin a annoncé Emmanuel Macron, lors de son allocution

coronavirus
Allocution du président de la République : 3ème acte du déconfinement
C'est une vie quasi-normale qui va reprendre sur la presque totalité du territoire français, à l'exception de la Guyane et Mayotte. Lors de sa 4ème allocution, le Président de la République a fait plusieurs annonces, parmi lesquelles l'obligation de l'école, d'ici une semaine. 
C'était sa quatrième intervention en trois mois. Le Président de la République s'est exprimé ce dimanche 14 juin, solennellement aux Français. L'une de ses annonces fortes, la rentrée obligatoire pour les écoliers et les collégiens, le 22 juin. 
 

Nouvelle phase du déconfinement en marche

"Tout le territoire, à l'exception de Mayotte et de la Guyane, passant, dans ce qu'il est désormais convenu d'appeler 'la zone verte'", la 3ème phase du déconfinement sera lancée dès ce lundi 15 juin. 
Cette nouvelle étape du déconfinement comprend la réouverture des restaurants en Ile-de-France, l'assouplissement des règles dans les écoles, le maintien du 2ème tour des élections municipales, le 28 juin, notamment… Des décisions prises après avoir réuni vendredi 11 juin, un Conseil scientifique et un Conseil de défense sanitaire.
 

Présence obligatoire des écoliers et collégiens dès le 22 juin

Terminé le principe du volontariat... "Dès demain (lundi 15 juin), les crèches, les écoles et les collèges se prépareront à accueillir tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale le 22 juin", a annoncé Emmanuel Macron, lors de son allocution.
Dès le déconfinement, le 11 mai dernier, deux communes avaient choisi de rouvrir leurs écoles, Petit-Bourg et Goyave. Depuis, d'autres leur ont emboîté le pas, comme le Moule dont les établissements devraient à nouveau accueillir des élèves, ce lundi 15 juin, ou Saint-Claude, sous le coup d'une décision de justice. 
Si certaines avaient annoncé une rentrée en septembre, il semble que toutes les communes de Guadeloupe devront rouvrir leurs établissements, exception faite des lycées, sur lesquels, Emmanuel Macron ne s'est pas exprimé. 
Les maires, directeurs d'écoles et enseignants ont donc une semaine pour se préparer.