Elections départementales 2021 : les forces en présence en Guadeloupe

élections 2021
Conseil départemental de la Guadeloupe
©Conseil Départemental de la Guadeloupe

Les Départementales auront un arrière-goût de Municipales. Mais les lignes ont bougé, en Guadeloupe, depuis les scrutins de 2020, certains alliés d'hier vont s'affronter, via les urnes, en juin prochain. Et alors que les grands partis dominants se déchirent, d'autres renforcent leur positionnement.

La préfecture de la Guadeloupe a rendu public, en début de semaine, la liste des binômes candidats aux élections Départementales des 20 et 27 juin 2021. 73 duos mixtes et leurs 73 duos de remplaçants sont engagés, dans les 21 cantons que compte l'archipel :

Les candidadures, par canton, au 1er tour sont accessible en cliquant ici.

Voyons quelles sont les forces en présence.

Un remake des municipales ?

Le scrutin à venir des Départementales est avant tout un quatrième tour des élections municipales et communautaires de 2020.

Nombre d'opposants veulent jouer la belle, avec le maire en place ou un de ses lieutenants.
C'est le cas, à Baie-Mahault, où le maire, Hélène Polifonte, devra affronter un élu de la liste "Rassembler Baie-Mahault" de Sylvie Chamougon-Anno.
Même situation à Capesterre-Belle-Eau : le nouveau maire, Jean-Philippe Courtois, est dans l'arène.
Au Lamentin, nous retrouvons le traditionnel trio Jocelyn Sapotille (qui occupe le fauteuil de maire), Reinette Juliard et José Toribio (deux anciens édiles qui veulent revenir aux responsabilités).
Idem, à Marie-Galante, où les trois maires sont dans la compétition, dont deux qui se sont alliés.

Choc des titans

Pour ces élections, outre la tendance à l'hyper-local, avec la municipalisation, il faut aussi noter que c'est un duel de titans qui va se jouer, entre les deux forces politiques qui gouvernent l'archipel. Il y a des affrontements entre le parti Guadeloupe unis responsable solidaire (GUSR) et la Fédération guadeloupéenne du parti socialiste (FGPS).

Dans cette bataille, on observe de nouvelles cassures du socle de Gauche, entre les amis d'hier (parfois encartés au sein du même parti) qui s'affronteront via les urnes, notamment à Pointe-à-Pitre, à Sainte-Anne, ou encore à Trois-Rivières. L'exemple le plus notable est à Morne-à-l'Eau : des Socialistes encartés, alliés aux municipales de l'an dernier, vont croiser le fer, lors des Départementales.

Confirmation de l'émergence d'autres partis 

Notons enfin une franche installation du Rassemblement national (RN) et de Debout la France ou, dans sa version locale, "Doubout la Gwadloup".

Nous retrouvons même, dans des appellations de la préfecture, des unions d'extrême Droite.