Elle retrouve un python coupé en deux devant sa maison

faits divers
Python coupé en deux
©Laurie Moultoux
Découverte cocasse pour une habitante du Gosier, en début de semaine. Un python, coupé en deux, dans l'herbe devant sa maison. 
Laurie Moultoux n'en revient toujours pas. En sortant de son domicile, situé à Morne Diavet, non loin de Besson, au Gosier, ce lundi 6 avril, elle tombe sur un python coupé en deux, dans l'herbe. 
 

Mangé par des chiens errants

La jeune femme a immédiatement prévenu la gendarmerie et les pompiers. Mais l'animal étant mort, ils ne sont pas intervenus. 
Il semblerait que le cadavre du serpent ait été partiellement mangé par des chients errants. Ce mardi matin, il ne restait pratiquement plus rien de l'animal, après passage des chiens. 
Mais impossible pour Laurie de connaître la provenance du serpent, son propriétaire, ni les circonstances de sa mort, devant chez elle. 
 

Une réglementation précise

Ces derniers mois, plusiers pythons ont été découverts chez nous... Dans une salle de bain, à Saint-François, en octobre dernier, ou dans un supermarché en juillet à Petit- Bourg... 
Ces reptiles qui font partie des nouveaux animaux de compagnie (NAC) mais la réglementation est précise en la matière. Notamment l'arrêté du 8 octobre 2018, fixant les règles générales de détention d'animaux d'espèces non domestiques. 
Ainsi, la détention d'un python est soumise à l'obtention préalable d'un certificat de capacité pour son entretien, indique le ministère de l'Intérieur ici.

Pour rappel, la détention d’espèces protégées, menacées, dangereuses, fragiles en captivité ou pouvant porter atteintes à l’environnement, sans être titulaire des autorisations requises, constitue une infraction au code de l’environnement. La sanction peut atteindre six mois d’emprisonnement et 9 000 € d’amende.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live