Elle s'est réfugiée dans une pièce, après avoir reçu un coup de marteau

violence
Arrestation pour violence conjugale
©Police nationale de la Guadeloupe

Au terme d'une opération bien coordonnée par les policiers, une femme, victime présumée de violences conjugales a été tirée des griffes de son compagnon qu'elle désignait comme agresseur, ce jeudi matin. L'homme lui aurait asséné un coup de marteau. Le cauchemar de la jeune femme aurait débuté hier

Les policiers de la Compagnie départementale d'intervention (CDI) ont interpellé un homme, soupçonné d'être l'auteur de violences conjugales. C'était dans la matinée de ce jeudi 15 avril 2021, à Mortenol Sud, à Pointe-à-Pitre.

L'intervention est partie de l'appel à l'aide d'une jeune femme, peu après 8h00, aujourd'hui. Cette victime présumée, qui est anglophone, a composé le 17. Dès lors, elle a été accompagnée par une opératrice de police secours.

Police secours
©Police Nationale de la Guadeloupe


La fonctionnaire avait une personne terrorisée, au bout du fil ; cette dernière a évoqué des violences subies depuis la veille. Son compagnon aurait même tenté de l'étrangler et lui aurait asséné un coup de marteau, selon son témoignage. 

Violences conjugales
©Police nationale de la Guadeloupe


Fort heureusement, la jeune femme a réussi à se retrancher dans une pièce fermée, pour se mettre à l'abri et, surtout, joindre les forces de l'ordre.
Mais l'agresseur était toujours dans l'appartement et tentait de pénétrer là où elle s'était réfugiée.

Il y avait donc urgence, pour la police, à intervenir. C'est difficilement que l'opératrice a obtenu l'adresse du lieu exact de l'agression. Il manquait aux agents de terrain une indication importante : le numéro de l'appartement.
Pour autant, les policiers ont fini par repérer le lieu de l'agression : ils ont neutralisé et interpellé le mis en cause, un homme "très défavorablement connu" des services de police.

Le conjoint présumé violent a été placé en garde à vue, par l'officier de police judiciaire.