publicité

Les embouteillages, un mal guadeloupéen

Le poison pour les usagers de la route. Des bouchons qui s'installent pendant de longues heures en différents points stratégiques du réseau routier. Guadeloupe 1ère la télé ausculte durant toute la semaine ce mal guadeloupéen, un mal qu'il faut savoir prendre en patience

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Le 1er arrêt de la semaine, c'est à Morne--à-l'Eau qu'il se fait : Venant du nord  par la RN 6 ou du centre de la Grande Terre par la RN5 ou par les routes départementales du secteur, c'est par milliers que les véhicules s'engouffrent dans l'entonnoir de Morne à l'eau, en direction des Abymes, sans toujours savoir à quel moment ils pourront en sortir... Un cauchemar qu'ils ont appris à vivre au quotidien. Au point de ne même plus s'en plaindre...

EMBOUTEILLAGES SUR LA RN5

Autre axe difficile sur le réseau routier de la Guadeloupe, celui de Capesterre Belle Eau. Progressivement, la situation d'embouteillage est devenue la caractéristique de cette partie de la RN1, des heures d'attentes pour franchir quelques kilomètres
 

EMBOUTEILLAGES A CBE 2

Parmi les situations difficiles sur les routes de Guadeloupe, Jarry est un cas particulier. Un cas d'une zone créée dans les années 60 pour être une extension du Port de Pointe-à-Pître et qui depuis, est devenue le véritable poumon économique de l'archipel, une ville dans la ville de Baie-Mahault avec les complications qui en résultent.

JARRY UN EXEMPLE A PART
ENTRETIEN AVEC LE MAIRE DE BAIE MAHAULT

 

Guadeloupe 1ère La Télé

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play