Une erreur sans conséquence, ou presque

éducation
Les lycéens des filières technologiques de l'hexagone ont planché jeudi sur les sujets de secours de l’épreuve de philosophie. Les sujets initialement prévus avaient été communiqués mercredi par erreur par l’académie de Guadeloupe aux médias locaux. Avisé en fin de matinée, le ministère a pu s'organiser pour que les sujets de secours soient distribués aux élèves de l'Hexagone le jeudi matin. Seuls certains centres d'examen, avertis en retard,ont démarré cette épreuve une heure plus tard. Les élèves eux ne se sont aperçus de rien : Ils ont composé comme prévu avec les sujets qui leur ont été remis normalement.