Etats-Unis : le Sénat confirme Ketanji Brown Jackson, première femme noire juge à la Cour suprême

océan atlantique
Ketanji Brown Jackson, juge à la Cour suprême Etats-Unis
Ketanji Brown Jackson prêtant serment, le 21 mars 2022, au Capitole, Washington. ©JACQUELYN MARTIN / AP
Le Sénat américain a procédé jeudi à la confirmation historique de la juge Ketanji Brown Jackson à la Cour suprême, dont elle sera la première magistrate noire.

Tous les élus du parti démocrate et trois sénateurs républicains modérés ont voté pour faire rentrer cette brillante juriste de 51 ans dans le temple américain du droit.

Jour historique

Joe Biden a salué jeudi un "jour historique" après que le Sénat a confirmé la nomination de Ketanji Brown Jackson à la Cour suprême, où elle sera la première femme noire à siéger.
Le président américain a regardé la retransmission du vote du Sénat en compagnie de la magistrate à la Maison Blanche, et le démocrate, pour qui cette nomination est un indéniable succès politique, l'a d'ores et déjà invitée à s'exprimer à ses côtés vendredi.

Les juges conservateurs gardent la majorité

Sur les 115 juges ayant siégé à la Cour suprême, il n'y a eu que cinq femmes -- quatre blanches et une hispanique -- et deux hommes noirs.
Au-delà du symbole, l'arrivée de la juge Jackson, pour remplacer le progressiste Stephen Breyer, ne modifiera pas les équilibres au sein de la haute juridiction, où les juges conservateurs conserveront six sièges sur neuf.
En raison de ce faible enjeu, les élus républicains ont surtout utilisé son audition pour faire résonner leurs thématiques de campagne en vue des élections de novembre, à commencer par la criminalité, qui augmente selon eux à cause du "laxisme" de Joe Biden.
En écho à cette thèse, ils ont attaqué la candidate sur son bilan en tant que juge, l'accusant d'avoir prononcé des peines légères dans plusieurs dossiers de pédopornographie.
Les démocrates ont au contraire loué ses qualifications -- elle est diplômée de la prestigieuse université d'Harvard, a une expérience dans le privé et le public, a été avocate et juge fédérale -- et sa personnalité posée et "empathique".

Lundi encore, le président Biden a vanté ses "qualifications extraordinaires", sa "vaste expérience", son "intellect", et son "bilan rigoureux de juge". "Elle mérite d'être confirmée", a-t-il tweeté.