publicité

Une étiquette qui rappelle de mauvais souvenirs

L’Histoire et la vérité  finissent toujours par ressurgir. La distillerie Bologne en fait actuellement les frais en commercialisant un  rhum vieux : le « Dark Sail ». Jusque la rien de bien extraordinaire si ce n’est que le flacon est associé  à Jean-Antoine Amé-Noël
 

  • L'abus d'alcool nuit à la santé
  • Publié le , mis à jour le
Jean-Antoine Amé-Noël est un homme de "couleur" libre qui, après avoir fait fortune en tant que pécheur (la légende prétend même qu’il aurait trouvé un trésor de grande valeur), achète le domaine de Bologne en 1830...
Le coup markéting  de la maison Bologne s’arrête là, mais pas L’Histoire avec un grand H.
Jean-Antoine Amé-Noël devient du coup maitre d’esclave et un maitre zélé comme l’historien Jean Lafleur a eu l’occasion de le révéler dans un Bulletin de la société d’histoire de la Guadeloupe.

David Huc

Autant d’éléments qui ont poussé David Huc a lancé une pétition sur internet pour demander le retrait de la vente de cette bouteille.

Davide Huc

© R. Ponnet
© R. Ponnet
Un coup de publicité qui aura en tout cas servi au "Black sail" puisque la bouteille -désormais un collector pour les passionnés- est très demandée dans tous ces points de vente.Un baroud d'honneur avant de disparaître sous cette forme.
La société Bologne a annoncé qu'elle a stoppé la production en l’espèce et cherche une nouvelle accroche markéting, une nouvelle histoire pour la nouvelle production qui devrait être lancée avant la fin de l’année.
Selon la direction générale de la distillerie, la prochaine histoire sera « en lien avec celle de la Guadeloupe et du terroir Basse Terrien ».



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play