Une étudiante guyanaise confinée et épanouie au lycée agricole de Guadeloupe

éducation
Janis Flu au jardin
Pendant le confinement, la jeune étudiante a remis en culture ce jardin, mis à disposition sur l'exploitation du lycée. ©J. Champion
Elle a vécu tout son confinement au sein du lycée agricole à Baie-Mahault… Janis Flu, étudiante guyanaise de 23 ans, prépare une licence professionnelle. Seule interne restée dans l’établissement, elle a su trouver les moyens de s’épanouir pleinement. 
Au lycée agricole de la Guadeloupe, à Baie-Mahault, tous les internes (lycéens et étudiants) ont quitté l’établissement pendant le confinement. Tous sauf une étudiante. 
Janis Flu est une jeune Guyanaise de 23 ans, née au Surinam. Elle prépare depuis janvier et jusqu’en décembre 2020 la licence professionnelle ADRET (agronomie, développement rural et entreprenariat en milieu tropical). Lorsqu’a démarré le confinement, le 17 mars, elle effectuait son stage en entreprise, en l’occurence à la station du CIRAD à Roujol Petit-Bourg. L’organisme de recherche, avec lequel l’étudiante est liée par un contrat d’apprentie salariée, a mis ses collaborateurs en télétravail. 
 
Janis Flu au travail
Le directeur de l'établissement a permis à Janis de s'installer en salle de réunion pour travailler... ©J. Champion

 

Un « confinement de luxe »

Janis a alors choisi de rester en Guadeloupe et à son domicile, le lycée agricole, où elle a sa chambre à la « cité des BTS », l’internat dédié aux étudiants. Les responsables administratifs, qui vivent aussi sur place, en logement de fonction, lui ont fourni les moyens de travailler dans de bonnes conditions, dans la salle de réunion du lycée. 
Et le site, avec son espace, ses équipements et son exploitation agricole, permet également à la jeune femme de s’adonner à ses deux passions : le sport et le jardinage. Un « confinement de luxe », estime l’étudiante, qui a donc trouvé les moyens pour ne pas déprimer, pendant ces huit semaines, et même pour s’épanouir pleinement…
 
©Josiane Champion