EVA, pour mieux repérer les personnes illettrées

éducation
L'équipe de la Mission Locale
L'équipe de la Mission Locale ©Mission Locale de Guadeloupe
La Mission Locale de Guadeloupe expérimente actuellement un nouveau dispositif ludique, pour apprendre à mieux repérer les jeunes concernés par l'illettrisme. Baptisé EVA, il a été testé par des volontaires.

La Mission Locale de Guadeloupe a expérimenté, la semaine dernière, un nouvel outil : EVA. Il s’agit d’un test, plutôt ludique, qui permet d’avoir une "photographie" des compétences de base et transversales des jeunes, à savoir en lecture, en orthographe, en mathématiques, ou encore en termes de compréhension.

Le double objectif, à terme, est de mieux repérer les jeunes illettrés et d'œuvrer à valoriser le parcours de jeunes en décrochage scolaire, en difficultés scolaires et/ou sociales.

Dix jeunes ont volontairement servi de "cobayes". Ils sont ainsi devenus les ambassadeurs des 8000 autres suivis par la Mission Locale de Guadeloupe. 
Alors qu'ils ne sont pas forcément en situation d’illettrisme, ils ont réalisé ce test.

Il s'agissait d'être apte à lire des consignes et de suivre les instructions, sans aide, en parfaite autonomie.

Les dix volontaires ont joué le jeu, chacun devant son poste d'ordinateur. Ils ont aisément répondu au questionnaire :

C'était facile. Il fallait juste être attentif.

Emeline, 19 ans

Pour moi, c'était facile et, selon ce que j'ai compris, c'était pour identifier nos compétences de base. Comme on est des jeunes, on sort de l'école, cela nous permet de voir où on en est.

Marie Lény, 19 ans

Kimberley Demagny, de l’agence Whistle, a organisé ce premier atelier de découverte de ce logiciel EVA

Il est très très ludique, il est très imagé, il y a beaucoup de choses un peu sonores. Il permet, à la fois aux jeunes et aux conseillers, d'évaluer le jeune en situation d'illettrisme mais, surtout, de repérer les compétences clé, qu'il peut avoir et qui pourront être valorisées ensuite, dans son employabilité et dans le monde du travail.

Kimberley Demagny, de l’agence Whistle

Kimberley Demagny : "La logique, la créativité, la rapidité... vont être valorisés par la Mission Locale, qui pourra proposer des solutions, un parcours, un accompagnement personnalisés, pour le jeune".

Pas question, pour autant, de se passer des entretiens traditionnels, selon Marielle, conseillère à la Mission Locale de Guadeloupe ; EVA viendra en plus :

On va s'appuyer sur EVA, pour pouvoir mieux accompagner le jeune, par la suite, par rapport aux propositions qui pourront leur être faites, dans leur parcours, que ce soit vers la formation, ou vers l'emploi. Mais, pour qu'il monte en compétences, il faut qu'il sache d'où il sort et comment on peut mettre, avec lui, en place un parcours qui colle le plus à sa réalité. C'est en ce sens qu'EVA Va être un plus, pour nous, dans notre utilisation quotidienne.

Marielle, conseillère à la Mission Locale de Guadeloupe

En Guadeloupe, 20% des personnes âgées de 15 à 65 ans (soit environ 48 000 personnes) sont en situation d’illettrisme, contre 7% dans l’Hexagone.