Explosion des sollicitations des pompiers de Guadeloupe, durant l'actuelle 4ème vague de Covid-19

pompiers
Camion pompier
©4LP
La quatrième vague de Covid-19 génère un accroissement important de l'activité des pompiers de la Guadeloupe. Ils effectuent actuellement trois fois plus de transports de patients Covid, vers les centres hospitaliers, qu'en juin dernier.

Voici un nouvel indicateur, qui témoigne de l'impact accru de la quatrième vague de Covid-19, dans l'archipel : les pompiers du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Guadeloupe sont, jour après jour, davantage sollicités, pour intervenir auprès de patients ayant contracté le coronavirus, ou soupçonnés d'être infectés par le virus, suite au bilan du médecin régulateur.

Comme illustration très parlante de cette situation, on peut faire un comparatif de l'activité de transport de patients Covid, vers les centres hospitaliers, d'une semaine à l'autre : entre le 26 juillet et le 1er août (semaine 30 de l'année 2021), il y a eu en moyenne 12,7 transports par jour, contre 4 en semaine 25, la plus calme de la 3ème vague de l'épidémie.

Ce nombre n'inclut pas les malades objets d'une intervention, mais qui ont été laissés sur place, compte tenu de leur état de santé, jugé moins grave et ne nécessitant pas d'hospitalisation. A titre d'exemple, au cours de la semaine 30, les pompiers sont intervenus 110 fois, auprès de patients Covid, mais n'ont effectué que 89 transports. 21 victimes ont été laissées à domicile, soit 20% des déplacements.

Cette augmentation s'est faite progressivement, avant de subir une "explosion", ces derniers jours, selon le Colonel Félix Anténor-Habazac, directeur du SDIS Guadeloupe, joint par Pascal Pétrine :

Colonel Félix Antenor-Habazac : "Depuis cette semaine, on observe une progressive augmentation et, je dirais maintenant une explosion, du nombre de transports".

Cette progression est évidente, sur le graphique ci-dessous :

Transport de patients Covid, vers les centres hospitaliers
©SDIS Guadeloupe

Depuis la première semaine du mois de janvier, le SDIS a effectué 834 transports de patients Covid, vers les centres hospitaliers du territoire.

Dans ce contexte, comme l'expliquait précédemment le Colonel Félix Anténor-Habazac, le reconfinement de la Guadeloupe est synonyme d'aubaine, pour les pompiers, car qui dit restriction de circulation dit moins d'accidents. Ainsi, le SDIS peut faire face à cette crise, avec les moyens humains à sa disposition.