Feux de poubelles : toujours d'actualité, à la nuit tombée

pompiers
Pompiers
©Maxppp
Alors que le nombre de transports, par le SDIS, de patients Covid ou suspectés Covid reste élevé, en Guadeloupe, certains individus donnent volontairement davantage de travail aux pompiers. Le phénomène de feux de poubelles est encore d'actualité, chez nous. Plusieurs communes sont impactées.

Depuis plusieurs semaines, des individus provoquent des incendies volontairement, ici et là, sur le territoire. Ces feux sont autant d'interventions confiées aux sapeurs-pompiers du Services départemental d'incendie et de secours (SDIS), déjà considérablement mobilisés, dans la gestion de la crise sanitaire.

Cinq incendies en une nuit

Durant la nuit de jeudi 2 à vendredi 3 septembre 2021, les soldats du feu ont dû éteindre trois feux de poubelles.
Le premier a été allumé sur la route de Chauvel, aux Abymes, peu avant 23h. 
Plus tard, vers 01h20, les secours ont été appelés à la résidence résidence "Moulin à Eau", dans le secteur de l’Allée Dumanoir, à Capesterre-Belle-Eau ; cette fois, le feu a pris dans une benne à ordures.
Puis, les incendiaires se sont concentrés sur la ville de Pointe-à-Pitre, où vers 03h, la rue Frebault a été visée, puis vers 03h30, le quai Gatine et, enfin, quelques minutes après, le parking de Dubouchage.

A chaque fois, les hommes du SDIS ont opéré sous la protection de la police nationale car, de surcroît, il n'est pas rare que les pompiers soient victimes d'agression, sur ce type d'intervention.

Nombre toujours important d'interventions Covid du SDIS

C'est dans ce contexte que le SDIS est confronté à une hausse d'activité, liée à l'actuelle 4ème vague de Covid-19, en Guadeloupe.

Une fois de plus, les pompiers évoquent, en particulier, le nombre important de transports de patients Covid ou suspectés Covid, vers les centres hospitaliers de l'archipel.

Il y en a eu 81, sur les quatre premiers jours de cette semaine 35 (du 30 août au 2 septembre), contre 109 sur l'ensemble de la semaine  dernière.
Sur 7 jours glissants, 158 transports de ce type ont été assurés, contre 186 précédemment. Ce qui représente tout de même, une baisse d'intervention, de l'ordre de 25% environ.
Un pic d'activité avait été observé, en semaine 33, où près de 150 personnes avaient été prise en charge, par les pompiers, alors qu'elles présentaient des symptômes du virus.

Transport de patients Covid, vers les centres hospitaliers
©SDIS Guadeloupe