La France compte 54 nouveaux citoyens naturalisés lors d'une cérémonie à la préfecture

citoyenneté
Cérémonie de naturalisation à la préfecture Guadeloupe 23/07/20
©Préfecture Guadeloupe
Ils viennent des quatre coins du monde et ont choisi la France comme terre d'accueil... 37 femmes, 13 hommes et 4 enfants sont devenus des citoyens français, ce jeudi 23 juillet, au terme d'une cérémonie émouvante. 
54 nouveaux citoyens français ont reçu leur décret de naturalisation des mains de Jean-Michel Jumez, sous-préfet, ce jeudi 23 juillet, à la salle Schoelcher, à la préfecture, à Basse-Terre.  
 

Un moment d'émotion ponctué par une Marseillaise

Dans le long bâtiment blanc de la préfecture, rue Lardennoy, il y avait une foule de gens endimanchés ce jeudi matin… Ils tenaient tous précieusement contre leur cœur, un petit dossier : l’attestation qui fait d’eux des Français. La cérémonie d’entrée dans la citoyenneté française qui s’est tenue ce 23 juillet, en présence du sous-préfet Jean-Michel Jumez, chargé de l’immigration, réunissait des Français tout neufs venus de pays voisins, Haïti, République Dominicaine, de Cuba, Sainte-Lucie et Dominique, mais aussi de bien plus loin, de Syrie, du Liban, des Pays-Bas, du Brésil, d’Ukraine, de Roumanie, du Maroc, de Grande-Bretagne, du Burkina Faso, du Congo, du Sénégal et de Côte-d’Ivoire… 37 femmes, 13 hommes et 4 enfants.
Chacun a reçu un décret de naturalisation... Un moment émouvant pour tous. Cette naturalisation était attendue... 
©guadeloupe

Français naturalisés

Ils ont tous des histoires différentes, et s'ils viennent des quatre coins du monde, devenir Français, était le projet d'une vie. 
©guadeloupe
Tous ont conscience des droits et devoirs qu'impliquent recevoir la citoyenneté française. Des droits acquis "de haute lutte par des générations de Français. Ce ne sont pas seulement des acquis, ce sont des conquêtes. Nous en sommes tous redevables à ceux qui nous ont précédés" a rappelé Jean-Michel Jumez. Avant d'ajouter, "mais laissez-moi vous dire qu’en retour, votre choix nous honore pleinement. Vous êtes aujourd’hui 54 à partager cette belle aventure en recevant la nationalité française".
Un moment fort en émotion qui s’est conclu par une Marseillaise, à l’invitation du représentant de l’état et reprise par l’ensemble de l’assemblée.