Frappée à la tête par son compagnon, son pronostic vital n'est pas engagé

violence
faits divers
La femme violemment frappée à la tête, hier jeudi 22 mars 2018, par un homme décrit comme son compagnon est toujours hospitalisée. Ses jours ne seraient cependant pas en danger.
Les faits sont survenus vers 19H30, le jeudi 22 mars 2018 à la résidence Tavernier à Capesterre-Belle-Eau. Un homme d'une trentaine d'année aurait violemment frappé sa compagne du même âge à la tête à l'aide d'un objet dont on ignore encore la nature. Il s'agirait, soit d'une bouteille en verre, soit d'une bonbonne de gaz. Pour des raisons non encore élucidées, l'agresseur aurait été pris d'un accès de colère. 

Il tente de mettre fin à ses jours 

L'homme a ensuite tenté de ce suicider. Il a ingurgité un cocktail d'eau de Javel et de désherbant.
Au final, pour les deux membres du couple acheminé vers le CHU, le pronostic vital n'est pas engagé.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live