Fruits et légumes après Maria : Tout ce qui est rare est cher

agriculture
Fruits et légumes
L'une des conséquences du passage de l'ouragan Maria sur la Guadeloupe aura été la pénurie des fruits et moins de légumes qui s'est progressivement installée et qui provoque une flambée des prix du marché local.
Les consommateurs s'en doutaient un peu mais l'indice des prix de l'INSEE est venu le confirmer : le prix des légumes frais a augmenté de 7.9% en septembre en Guadeloupe. Différents facteurs expliquent cet état de fait mais, pour le consommateur, c'est le pouvoir d'achat qui a été réduit. Certes, certains producteurs évoquent la marge des intermédiaires entre le producteur et le consommateur, mais cela n'explique pas tout.
Il faut donc en revenir aux intempéries du mois de septembre, aux destructions considérables dans les champs, occasionnées par l'ouragan Maria. Mais la rareté implique d'autres facteurs cette plus saisonniers et qui s'ajoutent pour créé sur les marchés une telle flambée des prix.
©guadeloupe

Quant à savoir quand la situation reviendra à la normale afin de contribuer à une baisse des prix sur les marchés, la question reste sensible, tant, sur le terrain que dans les laboratoires; on préfère jouer la prudence ou, tout simplement, le réalisme

©guadeloupe

 


VOIR AUSSI : L'intégralité de l'entretien avec Luc Ardisson 
©guadeloupe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live