guadeloupe
info locale

La FSU solidaire de la mobilisation de la fonction publique

social
FSU Manifestation 22/03/2018
©Chantal Horn
La journée nationale de mobilisation dans la fonction publique a été relayée chez nous par la FSU, qui dénonce les suppressions de postes à la rentrée scolaire. Une centaine de manifestants, essentiellement des enseignants, était postée sur l’esplanade du centre culturel de Sonis aux Abymes. 
"Tous unis contre la casse du service public !", c’est le slogan de la FSU…
La Fédération syndicale unitaire est la seule organisation mobilisée ce 22 mars en Guadeloupe, dans le cadre de la journée nationale de grève et de manifestations de la fonction publique. 
Les autres organisations, n’auraient pas déposé de préavis. 

Les suppressions de poste au coeur des revendications 

Selon la Fédération Syndicale Unitaire, faire la part belle au gouvernement, n’est pas indiquée en ces temps de réformes. Aujourd’hui, il faut alerter les pouvoirs publics de Guadeloupe sur les difficultés de notre département : les emplois, le statut et les salaires des fonctionnaires, face aux réformes des services publics décidées par le gouvernement Macron, et notamment dans l’éducation nationale.
Ils n'étaient pas très nombreux, mais déterminés à faire avancer le système éducatif pour la réussite des élèves de Guadeloupe. Un enseignant sur trois est en grève ce jeudi d’après la FSU.

Sur l’esplanade Sonis aux Abymes, le drapeau de chaque section du syndicat était représenté, pour protester contre la loi Blanquer, ministre de l’Education Nationale. En collège et lycée, 44 suppressions de postes sont annoncées pour la prochaine rentrée scolaire. Cette journée nationale est une occasion pour le syndicat de revendiquer encore et encore et réclamer des moyens pour l’Académie de Guadeloupe; car la situation est inquiétante dans le 1er degré. Le syndicat FSU reste vent debout pour le classement de l’Académie en éducation prioritaire, la création de 500 postes d’enseignants dans le second degré et la création d’une liste complémentaire dans le premier degré…

Publicité