publicité

Les gazelles des îles de Guadeloupe à l'assaut du désert marocain

Deux femmes et un défi. Laura Séné et Maëva-Myriam Ponet ont fait le pari de participer pour la première fois au Rallye Aïcha des Gazelles. Un rallye raid hors piste, 100% féminin. Elles seront le seul équipage guadeloupéen. Mais avant la compétition en mars prochain, place à la préparation. 

Maëva-Myriam Ponet et Laura Séné, seul équipage guadeloupéen au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc 2018. © Facebook/Gazelles des îles Guadeloupe
© Facebook/Gazelles des îles Guadeloupe Maëva-Myriam Ponet et Laura Séné, seul équipage guadeloupéen au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc 2018.
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Du 16 au 31 mars prochain, aura lieu la 28ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Et l'an prochain, le seul équipage guadeloupéen sera celui formé par Laura Séné et Maëva-Myriam Ponet, toutes deux journalistes à Guadeloupe 1ère. Un défi de taille que les deux femmes préparent depuis plusieurs semaines déjà. 

Une compétition unique en son genre

Depuis 1990, ce rallye-raid rassemble, chaque année plus de 300 femmes de 18 à 71 ans, de diverses nationalités. Toutes ces compétitrices parcourent le désert marocain, en quête de dépaysement, mais surtout d'aventures. Car, lors des épreuves, pas de vitesse, pas de GPS. La navigation se fait à l'ancienne, en hors-piste. Des particularités qui en font un événement unique en son genre. 
Cette année, la 27ème édition s'est disputée du 17 mars au 1er avril et a vu la participation de 157 équipages féminins dans cinq catégories : quads/motos, 4×4/camions, crossovers, Expert et la catégorie E-Gazelles (voiture électrique). Le rallye a débuté dans la ville d'Erfoud, l'est du pays, pour se terminer sur à Essaouira sur la côte Atlantique du sud du Maroc.

Un nouveau défi pour les gazelles guadeloupéennes

L'entraide, le dépassement de soi sont les valeurs fondatrices de ce rallye unique en son genre. Des valeurs que partagent le binôme des îles de Guadeloupe. 
Ces deux dernières années, Fany Lumière et Ambre Boulatte ont dignement représenté notre archipel. Cette année, elles cèdent leur place à Laura Séné et Maëva-Myriam Ponet qui ont soif d'extraordinaire... 
En novembre dernier, elles ont mis le cap sur le Maroc, pour suivre un stage en condition "spécial rallye" et ainsi se préparer à cette aventure unique avec les formateurs Vincent Remblier et Jeanette James... Comment rouler dans le désert ? Traverser les dunes... Autant de techniques qui leur seront utiles en mars prochain.
© Facebook/Gazelles des îles Guadeloupe
© Facebook/Gazelles des îles Guadeloupe
Car nos Gazelles ont bien l'intention de marquer de leurs empreintes la compétition. 
© Facebook/Gazelles des îles Guadeloupe
© Facebook/Gazelles des îles Guadeloupe


A (re) voir le reportage d'Eddy M. Golabkan et Ronhy Maléty : 
Formation Equipage Guadeloupe La Rallye des Gazelles


Une aventure humaine

Mais, au delà de la compétition et du défi, les deux journalistes souhaitent faire connaître davantage la Guadeloupe et seront donc de véritables ambassadrices de notre territoire.
D'autant plus que le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ce rallye allie sport et solidarité. Il s'agit d'une aventure humaine inédite. Tous les participantes contribue via l'association Cœur de Gazelles, au financement d'actions médicales, sociales ou éducatives au Maroc. 

Rencontre avec Laura Séné et Maëva-Myriam Ponet, les Gazelles de Guadeloupe

 

1 513 857 606

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play