Grand Camp aux Abymes, théâtre des violences de la nuit

violence
Barrages à Grand Camp
©S. Gilles
Si les routes guadeloupéennes ont ce samedi matin une image proche de celle de la veille, avec le même nombre de barrages encore présents par endroit, c'est dans le quartier de Grand Camp aux Abymes que les violences nocturnes se sont concentrées

Des restes de poubelles et de déchets verts dans un carrefour de Grand Camp, une trace minime des remous que le quartier a vécus durant la soirée de vendredi à samedi. 
Dans une action concertée, des dizaines d'activistes ont pris d'assaut les rues du quartier. Armés de scies électriques, certains n'hésitent pas à abattre des palmiers royaux pour en faire des entraves sur les routes.

Abattage d'arbres à Grand Camp

Plus grave, ce sont ces coups de feu entendus ici et là tandis que des bandes organisées circulaient au pied des immeubles, des coups de feu en direction des forces de l'ordre qui auront eu fort à faire pour reprendre le contrôle du terrain.

bandes organisées

Didier Laurent délégué de Alliance Police
 

©Guadeloupe

Sur des images qui circulent sur les réseaux, on peut même voir l'organisation d'une véritable embuscade contre les policiers qui doivent alors se dégager. Ce samedi matin, on parle même d'un blessé par balle sans gravité parmi les manifestants. Il aurait été conduit au CHUG
 

échauffourées à Grand Camp

Et les actions de cette nuit ont aussi visé particulièrement le Super-marché Carrefour Express à l'entrée du quartier. Un cambriolage qui n'aura donc pas été possible. Ce samedi matin, le magasin ouvre ses portes normalement. 

Ouverture magazin Grand Camp

Mais Grand Camp est loin, d'être le seul souci des forces de l'ordre durant cette soirée. Ailleurs sur Baie-Mahault, les zones de Moudong et de Fond Sarail voient elles aussi des tentatives de rétablissement de barrages qui avaient été enlevées durant la journée. 
Au nombre des incidents, on compte aussi un départ d'incendie du côté du lycée Charles Coeffin à Trioncelle.
Un hélicoptère de la gendarmerie sillonne le ciel pour repérer toutes ces tentatives qui avortent les unes après les autres après les interventions des Forces de l'Ordre

Les barrages encore sur les routes

Ce samedi matin, selon Routes de Guadeloupe si la circulation se rétablit progressivement, des barrages restent présents sur les sones suivantes : 

- En Basse-Terre : du carrefour de Sapotille à Pointe-à-Pître au carrefour de Montebello à Petit-Bourg. Dans le nord Basse-Terre, la zone de Sainte Rose et particulièrement le secteur de La Boucan reste inaccessible.

Grand Camp

- En Grande Terre : dans les carrefours de Perrin aux Abymes, Mariol à Morne-à-l'Eau, Dubisquet et Matignon au Moule et à Mare-Gaillard au Gosier.

Route de Bouliqui
Route de Bouliqui : Difficile mais on y circule ©J. Blanquet

Il faut noter pour autant qu'il est possible de rouler en Basse-Terre de Vieux-Fort et Basse-Terre jusqu'à Sainte Rose, les barrages à Vieux Habitants et Pointe-Noire ayant été enlevés.

Situation des routes de l'Archipel